This content is not available in your region

Neuf milliards d'euros pour l'Ukraine, le nouveau plan de la Commission européenne

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen   -   Tous droits réservés  Jean-Francois Badias/AP

Elle avait promis d'aider l'Ukraine lors de sa visite de Kyiv début avril, et elle compte bien tenir parole. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé, ce jeudi, une assistance financière exceptionnelle pour l'Ukraine sous forme de prêt pouvant monter jusqu'à neuf milliards d'euros. 

Elle a également indiquer la mise en place d'une plateforme internationale pour la reconstruction du pays, menée par l'Union européenne et l'Ukraine. "Nous devons penser à l'avenir et au travail plus large de reconstruction, a déclaré la dirigeante politique. Et là, l'Union Européenne a une responsabilité. Elle a un intérêt stratégique à mener cet effort de reconstruction."

"Nous continuerons à être du côté de l'Ukraine, à travers la guerre et pendant sa reconstruction. Nous proposons une plateforme de reconstruction menée par l'UE et l'Ukraine, pour rassembler les pays européens, les donateurs internationaux et les institutions financières."

Pour elle, la reconstruction doit "aider l'Ukraine à poursuivre sa voie européenne", en soutenant la lutte contre la corruption, en faveur des droits humains et de la transition écologique.  

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué ce soutien européen qui "aidera l'Ukraine à gagner la guerre, surmonter les conséquences de l'agression russe et accélérera le mouvement vers son adhésion à l'UE", dans un message sur Twitter.

Pour le commissaire européen à l'environnement Virginijus Sinkevičius, l'effort de reconstruction doit être financé en partie par les sanctions imposées aux oligarques russes.

"La reconstruction de l'Ukraine sera le plus gros projet européen du 21ème siècle. Mais la Russie et les oligarques russes doivent payer pour ce qu'ils ont détruit."

Annoncé par la Commission européenne, le plan d'assistance financière exceptionnel doit encore être approuvé par le Parlement européen et l'ensemble des pays-membres.