This content is not available in your region

Football : le PSG se réjouit de conserver Mbappé, le "meilleur joueur du monde"

Access to the comments Discussion
Par Vincent Coste  avec AFP
Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG et Kylian Mbappé, lors d'une conférence de presse organisée au Parc des Princes à Paris, le 23 mai 2022
Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG et Kylian Mbappé, lors d'une conférence de presse organisée au Parc des Princes à Paris, le 23 mai 2022   -   Tous droits réservés  FRANCK FIFE / AFP

"Ici, c'est Kylian !" N'en jetez plus, deux jours après l'officialisation de la prolongation de son attaquant vedette, Kylian Mbappé, le PSG lui a, une nouvelle fois, déroulé le tapis rouge ce lundi. Conférence de presse, présentation au public, le club de football de la capitale française a donc fait les choses en grand pour son numéro 7 qui a signé un nouveau bail de trois ans jusqu'en 2025, au grand dam du Real Madrid. 

La première étape de ce marathon médiatique s'est tenue, à 15 heures, au Parc des Princes. "Kyky" et le président du PSG, Nasser Al-Khelaïf, se sont présentés devant la presse, qui comptait bien avoir quelques détails sur les dessous de cette prolongation retentissante. Sur ce point, déception. La question financière du deal, n'a pas été évoquée, alors qu'en Espagne, la presse spécialisée a avancé des montants stratosphériques. La version espagnole d'Eurosport avait, par exemple, avancé un salaire net de 100 millions par an et d'une prime à la signature de 300 millions.

"L'argent n'est pas le plus important pour Kylian, c'est le sportif", a ainsi assuré le président Nasser Al-Khelaïfi. Pour l'argent, d'autres clubs, dont le vôtre (le Real Madrid, ndlr) peuvent le payer plus que nous", a poursuivi le dirigeant qatarien en réponse à une question d'un journaliste espagnol. 

Le PSG est contrôlé depuis 2011 par le fonds souverain qatarien Qatar Investment Authority (QIA), doté d'une puissance financière qui a permis au club parisien d'investir sans compter...non sans provoquer l'ire de nombreux détracteurs

Le "meilleur joueur du monde"

Nasser Al-Khelaïfi, avait débuté son intervention en parlant d'un "grand jour" pour son club, se félicitant que le PSG garde "le meilleur joueur du monde". 

"Ce choix est un signe très fort, nous gardons le meilleur joueur du monde", a savouré le dirigeant qatarien. "Aujourd'hui est un grand jour pour le Paris SG, pour nos supporters en France et dans le monde entier : Kylian reste au PSG pour les trois prochaines saisons, c'est important pour nous et pour la Ligue 1", a-t-il ajouté.

L'autre grande question, à savoir quelle serait la nouvelle place de Kylian Mbappé dans l'équipe mais aussi dans le dispositif du club est aussi restée sans réponses, les attentes des journalistes ont été douchées.  

L'attaquant du PSG et de l'équipe de France a donc promis de ne pas empiéter sur la direction sportive du club. "Je reste un joueur de foot, ancré dans un collectif, je n'irai pas au-delà de cette fonction, je n'irai pas au delà de ma fonction de joueur", a déclaré le "kid de Bondy".

Affaire d'État ?

Après la conférence de presse, Kylian Mbappé s'est offert un bain de foule devant le Parc des Princes. Il s'est ensuite entretenu avec plusieurs médias.

Et pour expliquer sa décision de rester au PSG et de repousser les avances du Real Madrid, Kylian Mbappé a reconnu avoir consulté Emmanuel Macron sur le sujet, appréciant les "bons conseils" du président français, qui voulait que l'attaquant "reste".

"On a échangé pas mal de fois. On va dire que c'était des bons conseils. Il voulait que je reste, ça fait partie des négociations", a-t-il déclaré . "Il fait partie des différentes personnes avec qui j'ai parlé pour du foot ! C'est là qu'on voit que le foot a changé et qu'il a une place importante dans la société".

Enfin, ultime étape de ce "show", Kylian Mbappé interviendra en direct, ce soir à partir de 20 heures, sur le plateau du journal télévisé de TF1, la grande chaîne de TV privée française. Ce genre d'intervention est assez rare pour un sportif, surtout sans qu'il ne soit question de victoire ou de titre décroché. D'autant plus que l'actualité est riche en France avec la récente présentation du gouvernement de la nouvelle Première ministre Elisabeth Borne. À défaut d'un nouveau membre de l’exécutif, les Français auront donc droit ce soir au "ministre du football".