EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Moscou cible Sievierodonetsk, dans le Donbass

La Russie se concentre sur Sievierodonetsk, dans le Donbass
La Russie se concentre sur Sievierodonetsk, dans le Donbass Tous droits réservés AP PhotoAP Photo/Alexei Alexandrov
Tous droits réservés AP PhotoAP Photo/Alexei Alexandrov
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ce week-end, l'armée russe a intensément bombardée cette ville de la province de Lougansk, dans l'Est de l'Ukraine. C'est la principale ville encore sous contrôle ukrainien dans la région.

PUBLICITÉ

Les bombardements russes sur Sievierodonetsk, principale ville encore sous contrôle ukrainien dans la province de Lougansk, dans l'Est du pays, se sont accentués ce week-end. Ils ont notamment visé une raffinerie.

D'après le gouverneur local, Moscou veut tout simplement rayer la ville de la carte... L'armée russe détruit également de nombreuses infrastructures. 

Kyiv déplore de lourde pertes côté civil et côté militaire, même si le gouvernement de fournit pas de chiffres précis : "Aujourd'hui, entre cinquante et cent personnes vont probablement mourir dans l'endroit le plus difficile, c'est-à-dire l'Est de notre pays, admet le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Elles défendent notre Etat et notre indépendance, ce dont le monde entier parle. Tout le monde en parle mais nous, personnellement, nous le ressentons profondément."

Karkhiv

La deuxième ville du pays, près de la frontière russe, est désormais à l'abri des bombardements russes grâce à la contre-offensive ukrainienne mais les habitants restés sur place vivent dans des conditions très précaires puisque les immeubles résidentiels, à moitié détruits, n'ont ni gaz, ni eau et que la plupart sont également privés d'électricité.

Marioupol

La ville portuaire n'est plus qu'une désolante montagne de ruines sur laquelle les survivants doivent trouver de quoi subsister. Certains cherchent par exemple de la nourriture dans les décombres d'une ancienne usine de métallurgie. Les autorités estiment qu'environ 20 000 habitants seraient mortes lors de l'attaque de la ville par la Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donbass : la Russie grignote lentement du territoire à coup de bombardements intenses

Président polonais à Kyiv : "Il est désormais impossible de commercer avec la Russie comme avant"

La frappe à Kharkiv fait 16 morts, Zelensky évoque la concentration de troupes russes