This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : le point sur la journée du 31 mai 2022

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
A g. : jeune garçon ukrainien déguisé en soldat près de Kyiv, le 30/05/2022 // A dr. : le chef de la diplomatie européenne arrive au sommet européen à Bruxelles le 31/05/2022
A g. : jeune garçon ukrainien déguisé en soldat près de Kyiv, le 30/05/2022 // A dr. : le chef de la diplomatie européenne arrive au sommet européen à Bruxelles le 31/05/2022   -   Tous droits réservés  AP Photo/Natacha Pisarenko // AP Photo/Olivier Matthys

La guerre en Ukraine est entrée ce mardi dans son 97ème jour.

Retrouvez les plus importants événements de la journée ci-dessous :

31.05.2022
20:27

Ukraine: un réservoir d'acide nitrique touché par les Russes à Severodonetsk

Un "réservoir d'acide nitrique" d'une usine chimique de Severodonetsk, dans l'est de l'Ukraine, a été "touché" ce mardi par une frappe russe, a annoncé le gouverneur de la région Serguiï Gaïdaï en appelant les habitants à ne pas sortir des abris anti-aériens. 

"En cas de contact avec la peau - laver la zone affectée avec de l'eau, en ajoutant du bicarbonate de soude, du savon", a également écrit le gouverneur sur Telegram en rappelant que l'acide nitrique pouvait notamment provoquer des lésions aux poumons ou une perte de vision.

Début avril, le responsable avait déjà fait état d'une frappe ayant touché un réservoir d'acide nitrique à Roubijné, quelques kilomètres plus au nord de Severodonetsk. 

Les séparatistes prorusses ont de leur côté indiqué qu'un conteneur avec de l'acide nitrique avait "explosé" dans l'usine Azot à Severodonetsk.

"À l'usine chimique Azot, un conteneur avec des produits chimiques a explosé. Selon des informations préliminaires, c'est de l'acide nitrique. Le territoire de l'usine est toujours contrôlé par des formations du régime ukrainien", a écrit sur Telegram Rodion Mirochnik, représentant de la république séparatiste Lougansk en Russie. 

Son message était accompagné d'une photo montrant un épais nuage rougeâtre s'élevant dans le ciel.

L'acide nitrique est "dangereux pour la santé (lésions généralement réversibles)", mais peut aller jusqu'à causer la mort, écrit la société française de médecine d'urgence. 

Sous forme de gaz, il est "suffocant, irritant voire corrosif" lorsqu'il est inhalé, et peut aussi affecter la peau ou les yeux.

31.05.2022
17:05

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi avoir proposé à Vladimir Poutine le vote d'une résolution à l'ONU pour lever le blocus russe du port d'Odessa afin de permettre l'exportation des céréales ukrainiennes qui y sont bloquées.

"J'ai proposé, dans la discussion que nous avons eue avec (le chancelier allemand) Olaf Scholz samedi dernier, au président Poutine que nous prenions l'initiative d'une résolution aux Nations unies pour donner un cadre très clair à cette opération", a-t-il déclaré à l'issue du sommet européen à Bruxelles ces dernières 48 heures. 

31.05.2022
16:49

Sur le terrain, ce mardi, les combats continuent de faire rage dans la région du Donbass, comme dans la ville de Sloviansk, où trois civils ont été tués et plusieurs autres blessés.

L'armée russe poursuit son pilonnage intensif le long de la ligne de front. Sa priorité actuelle est, selon l'Ukraine, de prendre le contrôle de la ville-clé de Severodonestsk.  Le gouverneur de la région de Lougansk a annoncé ce mardi que les forces du Kremlin contrôlaient désormais "une partie" de la ville.

Les forces ukrainiennes affirment regagner en revanche du terrain dans le sud, notamment dans la région de Kherson, ville proche de la Crimée, prise par les Russes début mars.

En marge du sommet européen de Bruxelles qui s'est tenu lundi et mardi, Mateusz Morawiecki, le Premier ministre polonais a répété l'importance de soutenir militairement Kiyv.

"Si l'Europe et le monde libre perdent cette guerre, nous ne serons plus en sécurité car nous serons toujours menacés et soumis au chantage de Poutine" a ainsi répété Mateusz Morawiecki,

Pris sous le feux russe, des civils continuent de fuir le Donbass, comme, par exemple, de la ville de Pokrosk, où des trains spéciaux ont été mis en place par les autorités.

"L'abri dans lequel nous étions depuis trois mois a été touché. Maintenant, nous n'avons plus de réseaux pour les téléphones portables, nous n'avons plus d'eau, ni d'électricité ou de gaz", a ainsi témoigné une réfugiée quittant cette ville.

Selon les agences de l'ONU, plus de 8 millions d'Ukrainiens sont déplacés à l'intérieur de leur pays. 6,8 millions ont fui à l'étranger, dont plus de la moitié en Pologne.

31.05.2022
16:29

L'Ukraine a identifié "quelques milliers" d'affaires de crimes de guerre dans le Donbass

La justice ukrainienne a identifié "quelques milliers" d'affaires de crimes de guerre présumés dans le Donbass, a déclaré sa procureure générale en visite à La Haye, alors que les forces russes progressent dans cette région de l'est, leur priorité stratégique.

"Nous avons identifié quelques milliers d'affaires sur ce que nous voyons dans le Donbass", a déclaré la procureure générale ukrainienne Iryna Venediktova lors d'une conférence de presse dans la capitale des Pays-Bas, où elle a rencontré plusieurs homologues internationaux. 

Elle a précisé qu'il s'agissait notamment de soupçons de transferts de personnes, des adultes mais aussi possiblement des enfants, dans différentes parties de la Fédération de Russie. 

Mais cela peut aussi concerner des tortures de gens, des meurtres de civils et des destructions d'infrastructures civiles, a-t-elle ajouté. 

Les autorités ukrainiennes n'ont pas accès aux zones du Donbass sous contrôle russe, mais elles interrogent des évacués et des prisonniers de guerre, a déclaré Mme Venediktova lors d'une conférence de presse au siège de l'agence judiciaire européenne Eurojust. 

Au total, l'Ukraine a identifié 15 000 cas de crimes de guerre présumés à travers le pays depuis l'invasion russe le 24 février, a-t-elle ajouté.

Elle a aussi identifié 600 suspects pour le crime d'agression "clé", dont "des hauts responsables militaires, des politiciens et des agents de propagande de la Fédération de Russie", et près de 80 suspects pour des crimes de guerre présumés sur le sol ukrainien, a-t-elle ajouté.

La procureure se trouvait lundi et mardi au siège d'Eurojust pour une réunion de coordination avec ses homologues de l'équipe commune d'enquête européenne (JIT). 

Eurojust a également annoncé que les autorités judiciaires d'Estonie, de Lettonie et de Slovaquie avaient désormais rejoint cette équipe mise en place en mars par la Lituanie, la Pologne et l'Ukraine avec le soutien d'Eurojust, et rejointe en avril par le Bureau du procureur de la CPI. 

31.05.2022
16:19

Charles Michel et Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, ont tenu une conférence de presse à ce mardi Bruxelles, à l'issue d'un sommet de l'UE où les 27 dirigeants des pays membres ont trouvé dans la nuit de lundi à mardi un accord sur un embargo sur le pétrole russe.

31.05.2022
14:10

Severodonetsk coupée en deux 

"La ligne de front divise la ville en deux. Mais la ville se défend encore, elle est encore ukrainienne et nos soldats la défendent", a confirmé ce mardi à la télévision Oleksandre Striouk, à la tête de l'administration militaire de Severodonetsk.

31.05.2022
12:54

152 corps de combattants ukrainiens à Marioupol

L'armée russe a découvert les corps de 152 combattants ukrainiens dans l'aciérie Azovstal à Marioupol (sud-est), et est prête à les remettre à l'Ukraine, a déclaré le ministère russe de la Défense.

Lors de leurs opérations de recherche dans l'aciérie, où s'étaient retranchés plus de 2 000 combattants ukrainiens, notamment du régiment Azov, pendant plusieurs semaines avant de se rendre aux forces russes mi-mai, "les soldats russes ont découvert un fourgon isotherme", selon le ministère.

"Dans le fourgon, dont le système de réfrigération ne fonctionnait pas, étaient entreposés 152 corps de combattants et militaires des forces ukrainiennes", a-t-il ajouté, affirmant que "quatre mines" avaient été également découvertes sous les corps. 

"La partie russe prévoit de rendre les corps découverts dans l'aciérie aux représentants ukrainiens", a-t-il assuré, affirmant que Moscou n'avait reçu aucune demande de la part de Kiev pour récupérer ces dépouilles.

Il n'était pas possible de vérifier ces affirmations de manière indépendante.

Les derniers défenseurs ukrainiens de Marioupol, retranchés dans l'immense aciérie Azovstal, se sont rendus aux forces russes entre le 16 et le 20 mai, après trois mois d'intenses combats.

Près de 2 500 combattants ukrainiens sont désormais détenus par les Russes, qui entendent les juger comme des criminels de guerre.

31.05.2022
12:38

Réaction ukrainienne à la mort du journaliste français de la chaîne BFM TV

Selon le ministère ukrainien des Affaires intérieures, cité par le site Interfax-Ukraine, la procédure pénale concernant la mort du journaliste français Frédéric Leclerc-Imhoff dans la région de Louhansk fera l'objet d'une enquête en vertu de l'article sur la violation des lois et coutumes de la guerre.

"La mort d'un journaliste étranger dans la région de Louhansk est qualifiée de violation des lois et coutumes de la guerre. Les poursuites pénales engagées à la suite de la mort d'un journaliste et de trois blessés font l'objet d'une enquête par les enquêteurs de la police de la région de Louhansk", a déclaré le ministère.

31.05.2022
12:23

A Bruxelles, c'est la satisfaction qui domine, au lendemain de l'accord sur en embargo du pétrole russe.

Les détails dans cette vidéo, depuis notre bureau de Bruxelles :

31.05.2022
12:06

La photo du départ d'un navire commercial, chargé de métal, quittant le port ukrainien de Marioupol, pour rejoindre Rostov-sur-le-Don en Russie.
La ville ukrainienne de Marioupol a été conquise par les forces russes.

Un navire commercial russe quitte le port de Marioupol, le 31/05/2022. (AP Photo)