This content is not available in your region

Législatives françaises : la "Macronie" obtiendra-t-elle une majorité absolue?

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Emmanuel Macron au Touquet, le 12 juin 2022
Emmanuel Macron au Touquet, le 12 juin 2022   -   Tous droits réservés  Ludovic Marin/AP

À quoi va ressembler le deuxième quinquennat d'Emmanuel Macron ? Réponse dimanche, à l'issue du second tour des élections législatives qui, selon les sondages, pourrait ne pas donner de majorité absolue au camp du président.

Si 289 sièges sont nécessaires pour avoir le champ libre et faire passer des réformes sans trop de difficultés, il semble que la coalition de gauche formée par Jean-Luc Mélenchon soit capable de contrecarrer les plans d'Emmanuel Macron.

"Si la NUPES obtient une partie significative de l'Assemblée nationale, il sera évidemment beaucoup plus difficile pour Emmanuel Macron de mettre en œuvre ses réformes et son programme" explique Martin Quencez, analyste politique et directeur du bureau parisien du German Marshall Fund of the United States.

"Ils auront la possibilité de bloquer beaucoup d'initiatives au Parlement et malgré le fait qu'en France l'Assemblée nationale n'a pas nécessairement tous les pouvoirs, ils ont toujours les moyens de rendre les choses plus difficiles" souligne-t-il.

"D'un point de vue de l'opinion, la possibilité que Jean-Luc Mélenchon accède à Matignon apparaît comme quasi nulle" selon Jean-Daniel Lévy directeur général de l'institut de sondages Harris Interractive.

Dans ce contexte, "la mobilisation contre lui ne s'opère pas suffisamment" explique-t-il, alors que l'abstention devrait de nouveau être élevée. Lors du premier tour, moins d'un électeur sur deux s'était rendu aux urnes.

Du côté du Rassemblement national, l'objectif est d'avoir "100 députés ou plus" selon Marine le Pen, invitée de France 2 mardi soir. Si ce cas de figure semble peu probable, le parti d'extrême droite devrait tout de même  avoir la possibilité de constituer un groupe parlementaires ; 15 députés sont nécessaires, le RN ne dispose actuellement que de huit élus.

La majorité sortante qui se présente sous l'étiquette Ensemble! (LREM, MoDem, Agir et Horizons) est arrivée dimanche au coude à coude autour de 26% des voix avec l'alliance de gauche NUPES (LFI, PS, EELV et PCF), devant le RN de Marine Le Pen (18,68%), un score nettement supérieur à celui de 2017 (13,2%).