This content is not available in your region

Ukraine : 117 jours de guerre, les bombardements s'intensifient sur Kharkiv

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
AP
AP   -   Tous droits réservés  AP/Copyright 2022 The Associated Press.

Iulia Moudry et son fils sont de retour à Boutcha. C'est leur ville au nord de Kiev, celle que le monde entier connaît pour les crimes de guerre qui s'y sont déroulés. Ioulia et son fils étaient une de ces familles parmi les 13 millions d'Ukrainiens déplacés et ils pensaient qu'ils n'auraient jamais à revenir à Boutcha.

Ioulia Mudryi : "c'était terrible, on espérait qu'on pourrait fuir avec notre enfant, mais on a dû revenir dans cet endroit où la vie a disparu."

Si à l'ouest de l'Ukraine certains réfugiés prennent le chemin du retour, au nord-est, les autorités ukrainiennes relèvent une augmentation des bombardements sur Kharkiv.

De leur côté, les milices pro-russes évoquent des bombardements ukrainiens dans la zone contrôlée par les séparatistes autour de Donetsk. Selon Kiev, l'armée russe renforce son offensive sur le Donbass : les soldats russes auraient pris le contrôle de Metolkine, un village au sud-est de Severodontesk.

Severodonetsk est depuis plusieurs jours l'épicentre des combats. Un tiers de la ville serait encore aux mains des soldats ukrainiens qui ralentissent l'avancée des Russes.

Sur le front diplomatique, le forum des Trois mers, qui regroupe une douzaine de pays d'Europe centrale et orientale, a accueilli l'intervention du président ukrainien.

Volodymyr Zelensky s'attend à une intensification de l'offensive russe et plaide pour une coopération plus étroite avec ses voisins.

Volodymyr Zelensky, président ukrainien : "Quand l'ennemi arrive, tout compte : les routes, les chemins de fer, les ports, le système électrique, l'efficacité aux frontières, et même l'habitude de travailler ensemble. C'est pourquoi il est de notre responsabilité d'approfondir toutes les connexions dans ce domaine. Ces connexions - sont notre sécurité."

Depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine, le 24 février, les experts estiment entre 15 et 20 000 le nombre de soldats russes tués alors que, selon Kiev, les forces ukrainiennes perdent chaque jour une centaine de soldats.