This content is not available in your region

Le Covid reprend ses quartiers d'été en Europe

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
campagne de lutte contre le covid-19 dans le métro de Londres en janvier 2022
campagne de lutte contre le covid-19 dans le métro de Londres en janvier 2022   -   Tous droits réservés  AP Photo/Matt Dunham

Une fois de plus en hausse. Dans toute l'Europe, de nombreux pays signalent une recrudescence des cas de Covid-19, principalement due à l'arrivée de nouveaux variants. Le pic le plus spectaculaire a été enregistré en juin au Portugal, où les infections ont augmenté régulièrement : plus de 2 000 cas par million d'habitants au début de ce mois. 

Ailleurs en Europe, les pays les plus sévèrement touchés sont la France, l'Allemagne, l'Italie, et le Royaume Uni qui ont connu une augmentation constante au cours du mois de juin. Cela a fait grimper la moyenne de l'UE.

Les coupables, B4 et B5

 Les scientifiques attribuent l'augmentation du nombre de cas à deux facteurs principaux : l'efficacité décroissante des vaccins sur le continent et l'arrivée des nouveaux variants B4 et B5 d'Omicron. Non seulement ils semblent plus résistants au vaccin, mais sont également plus contagieux que les souches précédentes. 

"On est face à une évolution continuelle du virus, qui rencontre des personnes ayant déjà des anticorps -parce qu'elles ont été infectées auparavant ou vaccinées- et qui doit avoir un avantage sélectif pour parvenir à se faufiler", décrypte Olivier Schwartz, directeur de l'unité Virus et Immunité de l'Institut Pasteur.BA.5, et dans une moindre mesure BA.4, est en train de se propager en Europe. Des données épidémiologiques montrent qu'il serait 10% plus contagieux que BA.2, c'est la raison pour laquelle il prend le dessus".

L'heure des festivals super propagateurs

Et c'est une source d'inquiétude pour les autorités alors que l'Europe entre dans une saison de festivals et d'autres événements potentiellement super propagateurs. Comme celui de Glastonbury en Angleterre, de ce mercredi jusqu'à dimanche, qui comme beaucoup revient pour la première fois depuis 2019. Information rassurante malgré tout, grâce aux vaccins selon les experts, la nouvelle vague n'a pas conduit à une augmentation alarmante des hospitalisations, jusqu'à présent.