EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

L'Ukraine frappée loin de la ligne de front : des sous-marins russes bombardent Vynytsia

AP
AP Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Bombardements meurtriers dans le centre de l'Ukraine : des sous-marins russes tirent trois missiles sur Vynytsia, une ville à plusieurs centaines de kilomètres du front.

PUBLICITÉ

L'Ukraine qualifie "d'acte ouvertement terroriste" le bombardement de Vynytsia.

Selon les autorités locales, les frappes ont touché un immeuble d'une dizaine d'étages et le parking du bâtiment.

Le bilan s'élève à une vingtaine de morts et de nombreux blessés.

L'armée ukrainienne assure qu'il s'agissait de trois missiles tirés par des sous-marins russes en mer Noire.

Le bombardement a lieu au moment où s'ouvrait à La Haye une conférence sur les crimes commis en Ukraine.

Pour ce crime, pour l'agression russe contre l'Ukraine, il faut un tribunal spécial
Volodymyr Zelenski
président ukrainien

Volodymyr Zelenski, président ukrainien : "Pour ce crime, pour l'agression russe contre l'Ukraine, il faut un tribunal spécial. Un tribunal qui garantira une punition juste et légale pour ceux qui ont commencé cette histoire de désastre et de tragédie, pour ce qui est devenue la plus grande guerre en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale".

Vynytsia est située à plusieurs centaines de kilomètres de la ligne de front du Donbass ou de la zone des combats du sud du pays, dans une région relativement épargnée par les Russes ces dernières semaines.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les villes de Dnipro et Sloviansk sous contrôle ukrainien attaquées

Frappes russes à Vinnytsia : "Un comportement barbare" selon l'Union Européenne

Ukraine : au moins trois morts à Kharkiv, les infrastructures énergétiques de nouveau visées