This content is not available in your region

Après l'incendie, les habitants de la banlieue d'Athènes découvrent l'ampleur des dégâts

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Près d'Athènes.
Près d'Athènes.   -   Tous droits réservés  ARIS OIKONOMOU/AFP or licensors

Des pompiers toujours mobilisés en Grèce. Bien que l'incendie près d'Athènes a été largement maîtrisé selon les autorités, le risque d'embrasement reste important, d'autant que de vents forts devraient persister cette semaine.

Une dizaine de maisons ont été ravagées par l'incendie. C'est le cas de celle de Sisy Zaropoulou, contrainte de quitter son domicile lorsque les flammes se sont rapprochées. A son retour, elle n'a retrouvé que des murs noircis et des meubles brûlés. Elle n'arrive toujours pas à croire que sa maison est désormais réduite en cendres :  ''Je sens la maison si vide, si petite. Il y a quelques heures, c'était mon refuge. Maintenant je ne vois que des débris. Je ne réalise pas ce qu'il s'est passé, je suis encore en état de choc. J'ai du mal à l'accepter. J'essaie de faire de l'humour. Je pense que c'est la seule façon de ne pas devenir folle".

A quelques centaines de mètres, vit la famille d'Antonis Zacharis, qui a également dû quitter son domicile.

Mais le père, âgé, a souhaité rester avec son fils pour protéger sa maison. Ils auront réussi à la sauver, mais leur jardin et leur voiture ont été réduits en cendres.

34 personnes hospitalisées

Depuis le début de l'incendie près de la capitale grecque, au moins 34 personnes ont été hospitalisées en raison de problèmes respiratoires ou de brûlures sans gravité.

Un homme de 80 ans s'est donné la mort après avoir vu sa maison partir en flammes. Une arme aurait été retrouvée à côté de son corps, selon les autorités.

Notre correspondant Euronews, sur place, Apostolos Staikos, raconte :  "Un autre incendie dans la région de l'Attique laisse derrière lui d'énormes destructions. Des maisons ont été incendies, des centaines de personnes ont été contraintes de quitter leur domicile. Les températures resteront élevées dans les prochains jours. Les autorités et les habitants restent en état d'alerte.