This content is not available in your region

Qui nettoiera le plus vite la rivière ? En Hongrie, départ d'une course navale vertueuse

Access to the comments Discussion
Par Zoltán Siposhegyi
euronews_icons_loading
Les bateaux utilisés par les participants doivent être construits autant que possible en matériaux recyclés et limiter leur utilisation d'énergies fossiles
Les bateaux utilisés par les participants doivent être construits autant que possible en matériaux recyclés et limiter leur utilisation d'énergies fossiles   -   Tous droits réservés  from Euronews video

C'est l'heure du départ. Pour la dixième fois, une bande d'autoproclamés "pirates du plastique" pagaient le long de la rivière Tisza en Hongrie. Comme des pirates, ils s'approprient tous les trésors sur leur passage pour les hisser sur le pont de leurs bateaux en matériaux recyclés. Mais dans leur butin, barils de rhum et bijoux sont remplacés par des bouteilles en plastique, des semelles usées et des emballages de gâteaux.

Ils participent à la PET CUP, une course annuelle en Hongrie, le long de la rivière Tisza. Le nom  fait référence au polyéthylène téréphtalate (PET) la matériau plastique qui sert pour la majorité des emballages depuis les années 90, et qui compose les "cups", les gobelets en plastique. La "PET CUP" peut donc vouloir dire "le gobelet plastique" ou "la compétition du plastique". 

12 bateaux et un peloton de canoës se sont élancés pour l'édition 2022. Cette année, la distance est plus importante. Les pirates vont assainir 86 kilomètres de rivière entre Cigand et Tiszadada. L'eau basse rend la course plus difficile, donc cette année seuls les plus expérimentés ont pu s'inscrire.

La compétition est non évidemment écologique, mais aussi sportive. Il faut arriver le plus vite à la ligne d'arrivée, en ayant récolté le maximum de déchets. 

Chaque jour, plus d'une tonne d'ordures sont collectées, dans l'eau et les forêts alentours. Et la plupart du temps, ils n'ont pas à chercher très loin :

"Dans les pays en amont de la rivière, la végétation présélectionne les déchets. À de nombreux endroits, on peut malheureusement constater que le fond des rivières et la végétation ressemblent à une barrière en plastique, pleine de sacs", se désole l'organisateur de la compétition, Gergely Hankô. "Il y a aussi des déchets flottants, comme des bouteilles en plastique, des flacons de détergent et de gel douche, mais aussi des réfrigérateurs, des téléviseurs, des fauteuils et des chaises".

Le fond des rivières et la végétation ressemblent à une barrière en plastique, pleine de sacs.
Gergely Hankô
Organisateur de la course

Les déchets sont quotidiennement triés par des bénévoles, puis transportés par les organisateurs. 60% d'entre eux sont recyclés après nettoyage et broyage. Plusieurs des embarcations utilisées pour la course sont d'ailleurs construites en matériaux recyclés.

Ibránytól Balsáig szedtünk és eveztünk! A tegnapi esős, szeles idő után a mai napfényben a folyó is megpihent, így a...

Posted by Pet Kupa on Monday, August 1, 2022
"Nous avons ramé et ramé d'Ibrany à Balsa. Après le temps pluvieux et venteux d'hier, la rivière s'est reposée sous le soleil aujourd'hui, donc les canoés ont dû pagayer d'autant plus fort. Aujourd'hui, l'artère de Tisza a été débarrassée de plus d'une tonne et demi de déchets."

La course est indirectement affectée par la guerre en Ukraine

Les pirates du recyclage ramassent chaque jour plus d'une tonne de déchets. Mais la situation devrait s'aggraver au fil des années. La crise en Ukraine a fait augmenter de 20 % la population de la région frontalière avec la Hongrie, l'oblast de Transcarpatie. Cela a entraîné une augmentation des ordures. Et ce qui est jeté dans la Tisza en Ukraine finit en Hongrie, en aval de la rivière.