This content is not available in your region

Inondations dévastatrices en Afghanistan, en Inde et au Soudan

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AP
euronews_icons_loading
Inondations dévastatrices en Afghanistan, en Inde et au Soudan.
Inondations dévastatrices en Afghanistan, en Inde et au Soudan.   -   Tous droits réservés  Ashwini Bhatia/AP Photo

L’Afghanistan est de nouveau touché par de fortes inondations dues aux pluies saisonnières. Après avoir fait au moins 31 morts et des dizaines de disparus la semaine dernière dans le nord du pays, elles ont cette fois ci frappé l’est dans la nuit de samedi à dimanche. Bilan : au moins neuf morts.

"C’est une inondation sans précédent dans l'histoire de la région de Khushi, dit un habitant. Elle a emporté tous les animaux, les maisons et les terres agricoles des habitants. Les gens sont sans abri, ils ont cherché refuge dans les montagnes."

Le nord de l'Inde sous les eaux

Au moins 40 personnes sont mortes et d'autres sont portées disparues dans des inondations soudaines déclenchées par des pluies de mousson intenses dans le nord de l'Inde au cours des trois derniers jours, ont indiqué des responsables dimanche.

Les pluies ont inondé des centaines de villages, emporté des maisons en terre, inondé des routes et détruit des ponts dans certaines parties des États de Himachal Pradesh et d'Uttarakhand.

Le département météorologique indien a prévu que des pluies fortes à très fortes continueraient à tomber dans la région au cours des deux prochains jours.

Les catastrophes causées par des glissements de terrain et des inondations sont fréquentes dans le nord de l'Himalaya indien pendant la saison de la mousson, de juin à septembre.

Selon les scientifiques, elles sont de plus en plus fréquentes car le réchauffement climatique contribue à la fonte des glaciers.

L'année dernière, des inondations soudaines ont tué près de 200 personnes et emporté des maisons dans l'Uttarakhand.

Crue des fleuves au Soudan

Les inondations se poursuivent au Soudan, les niveaux des fleuves Nil et Atbra augmentant depuis juillet.

Des témoins oculaires ont rapporté au radiodiffuseur public soudanais que plus de 300 maisons ont été complètement détruites, en plus de la destruction de centaines de fermes, en raison des inondations dans l'État du Darfour oriental.

Les inondations auraient envahi quatre quartiers de la ville d'Abu Matariq.

Selon un rapport publié le 13 août par le Conseil national soudanais de la défense civile (UNDRR), 52 Soudanais ont été tués et 25 autres blessés par les inondations et les pluies torrentielles depuis mai.

Les chiffres restent inconnus pour de nombreuses régions du nord et de l'est du Soudan.