This content is not available in your region

Guerre en Ukraine : l'Union européenne envisage de former les soldats ukrainiens

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Joseph Borrell à Bruxelles, le 18/08/2022
Joseph Borrell à Bruxelles, le 18/08/2022   -   Tous droits réservés  Virginia Mayo/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

L'Union européenne envisage une nouvelle forme de soutien à Kyiv : former les soldats ukrainiens pour faire face à l'assaut de Moscou.

C'est une nouvelle façon de soutenir Kyiv. Outre l'envoi d'armes, l'Union européenne envisage de former les soldats ukrainiens lors d'entraînements qui se dérouleraient dans des pays voisins de l'Ukraine.

Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne a indiqué que cette mission devait être à la "hauteur de cette guerre à grande échelle", sans pour autant fournir plus de détails sur le nombre de formateurs : "Il semble raisonnable qu'une guerre qui dure nécessite un effort non seulement en termes de fourniture de matériel, mais aussi de formation et d'aide à l'organisation de l'armée. Et c'est ce qui est en train d'être discuté entre les États membres. Cela sera mis sur la table la semaine prochaine à Prague, lors du Conseil des ministres de la Défense. J'espère que cela sera approuvé."

Eduquer les jeunes générations

NIKOLAY DOYCHINOV/AFP
Jour du drapeau russe, 22 aoûtNIKOLAY DOYCHINOV/AFP

Moscou pense également sur le long terme. Lors de son discours de célébration du Jour du drapeau russe, Vladimir Poutine a notamment évoqué l'éducation des jeunes générations : "le drapeau national, comme l'inaltérable bannière rouge de la Victoire pendant la Seconde Guerre mondiale, sert à éduquer la jeune génération aux valeurs du patriotisme, de la citoyenneté et de la responsabilité pour l'avenir de la patrie."

Le chef du Kremlin a également déclaré qu'à la rentrée, chaque semaine débutera par une cérémonie solennelle de levée du drapeau et de chants de l'hymne, dans toutes les écoles du pays.

De l'autre côté de la frontière, le conflit se poursuit. Kyiv a reconnu ce lundi que près de 9000 soldats ont été tués depuis le mois de février. Et, malgré les appels de la communauté internationale, des bombes sont à nouveau tombées non loin de la centrale nucléaire de Zaporijjia.