Dans un forum militaire, des Russes expriment leur soutien à l'invasion de l'Ukraine

équipement militaire russe
équipement militaire russe Tous droits réservés AP/Russian Defense Ministry Press Service
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Véritable catalogue militaire, le forum "Army 2022" sert à promouvoir les armes russes à l'international. Moscou en aurait exporté pour 5 milliards de dollars, depuis le début de l'année.

PUBLICITÉ

Une majorité de la population russe soutient l'invasion de l'Ukraine. Exemple dans un forum militaire qui se tenait cette semaine près de Moscou.

Entre répression et propagande, une majorité de la population russe semble se plier à la guerre menée par ses dirigeants en Ukraine.

Mais dans le forum "Army International and Technical 2022", qui se tenait jusqu'à ce dimanche 21 août près de Moscou, les participants sont unanimes : "l'opération spéciale", comme la nomme le Kremlin, était selon eux, nécessaire. Sergey Krasnoperov, vendeur, est persuadé que la Russie va gagner : "nous allons renverser les décisions illégitimes de Gorbatchev, et revenir aux frontières d'avant 1945. Il n'y a pas d'autre solution".

Mikhail Nikitin, spécialiste en informatique, est direct : "mieux vaut une fin horrible qu'une horreur sans fin".

Contrats de 8 milliards de dollars

Véritable catalogue militaire, ce forum, est un outil de propagande, mais sert également à promouvoir les armes russes à l'international. La vente de matériel militaire est une source importante de revenus pour le pays. Des contrats de 8 milliards de dollars pourraient être signés cette semaine, selon le Ministère de la défense russe. Des sommes qui s'ajoutent aux 5 milliards de dollars d'armes, déjà exportées depuis le début de l'année.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ukraine : après six mois de guerre, à quoi s'attendre ?

Inondations en Russie : des centaines de sinistrés manifestent pour obtenir des compensations

La journaliste américaine Alsu Kurmasheva reste en prison