Ukraine : Kharkiv met en place des abris anti-bombes dans des abribus

Sur l'avant du Bunker, on lit "укриття", qui signifie "abri" en ukrainien.
Sur l'avant du Bunker, on lit "укриття", qui signifie "abri" en ukrainien. Tous droits réservés AFP TV
Tous droits réservés AFP TV
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Je suis certain que de tel dispositifs devraient permettre de sauver plus d'une vie." avait affirmé le maire de Kharkiv lorsqu'il a annoncé la mise en place des abris anti-bombe.

PUBLICITÉ

Chaque étape de la journée peut être dangereuse, alors tout lieu peut devenir un refuge

La ville de Kharkiv en Ukraine a inauguré le premier d'une série de 25 arrêts de bus fortifiés. La structure en béton pourra accueillir jusqu'à 50 personnes. Elle contient des sièges et une télévision reliée à une caméra de surveillance qui montre ce qu'il se passe à l'extérieur.

Le système existe déjà dans des pays comme Israël, pour protéger les habitants des attaques de roquette. "Ils s'avèrent efficaces en termes de protection contre les obus et les éclats d'obus." a assuré le maire de Kharkiv sur Telegram le 14 juillet, lorsqu'il a annoncé la mise en place du dispositif. "Je suis certain que de tel dispositifs devraient permettre de sauver plus d'une vie."

Un endroit pour se cacher en cas d'explosion

Une installation rassurante pour Veronika, qui habite à Kharkiv : "Nous avons fait l'expérience des bombardements, c'est terrifiant. Alors maintenant on pourra rapidement se réfugier ici. J'ai appris que nous étions les premier à en avoir, a-t-elle précisé avant de préciser, en riant jaune, "on a au moins de la chance sur ça". 

Même son de cloche pour Nina, qui se dit "plutôt satisfaite" du dispositif : "Quand il y a une explosion, c'est dans notre instinct de chercher à nous cacher. On ne reste pas figé sur place. Au moins, maintenant, nous aurons un endroit pour le faire".

Les infrastructures de transport sont régulièrement prises pour cible par la Russie. Rien que le mois dernier, une attaque sur un arrêt de bus de Kharkiv a tué trois personnes, dont un adolescent de 13 ans.

Sources additionnelles • AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des imprimantes 3D pour reconstruire l'Ukraine ?

Ukraine : ordre d'évacuation pour une cinquantaine de localités de la région de Kharkiv

Ukraine : la ville de Kharkiv a été ciblée par des frappes russes