This content is not available in your region

Royaume-Uni : grogne contre les tarifs de l'énergie qui vont augmenter de 80% dès octobre

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Manifestation contre l'augmentation des tarifs de l'énergie, devant l'Ofgem (régulateur de l'énergie), Londres, le 26 août 2022
Manifestation contre l'augmentation des tarifs de l'énergie, devant l'Ofgem (régulateur de l'énergie), Londres, le 26 août 2022   -   Tous droits réservés  Alastair Grant/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

À Londres, des dizaines de personnes ont manifesté ce vendredi devant le siège du régulateur britannique de l'énergie Ofgem, qui a annoncé un augmentation des prix de 80% à partir d'octobre au Royaume-Uni.

Le plafond de tarification autorisé va passer de 1 971 livres par an par foyer moyen à 3 549 livres à partir d'octobre, a indiqué vendredi le régulateur Ofgem.

"La hausse reflète la progression continue des cours mondiaux de gros du gaz, démarrée avec les déconfinements post-pandémie, et ont été poussés à des niveaux record quand la Russie a lentement interrompu ses approvisionnements de gaz à l'Europe", argumente le régulateur.

Au regard de la tendance actuelle, l'Ofgem avertit que "les prix pourraient empirer considérablement en 2023".

Ce seuil étant calculé d'après la moyenne des cours de gros du gaz sur les mois précédents, les experts s'attendent à ce qu'il soit relevé à plus de 4.000 livres en janvier et jusqu'à 6 000 livres au printemps.

Le prix du gaz s'est approché ces derniers jours les records historiques atteints au début de l'offensive russe en Ukraine.

La manifestation de ce vendredi a été lancée par le Mouvement "Don't Pay", qui signifie "ne payez pas", et qui encourage la population à ne plus payer les factures d'électricité à partir d'octobre si elles ne sont pas ramenées à un "niveau abordable", et à condition d'avoir un million de signataires.

Don't Pay affichait plus de 100 000 membres ce vendredi.