PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : le point quotidien sur la situation militaire

Sasha Vakulina, euronews
Sasha Vakulina, euronews Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Oleksandra Vakulina
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Avec l'appui de l'Institute for the Study of War, Sasha Vakulina nous présente les dernières informations disponibles

PUBLICITÉ

Le Kremlin cherche probablement à capitaliser sur l'importance de s'emparer des zones autour de la ville de Donetsk, contestées depuis 2014, pour remonter le moral des forces russes : telle est la dernière évaluation de l'ISW, Institute for the Study of War (Institut pour l'étude de la guerre).

Les forces russes ont mené des attaques terrestres au nord-ouest de Sloviansk, au sud et au nord-est de Bakhmut, ainsi qu'au nord-ouest et au sud-ouest de la ville de Donetsk. Depuis la chute de Lysychansk, elles n'ont pas réussi à avancer vers Siversk ni à s'emparer de l'autoroute E40 menant à Slovyansk-Bakhmut.

L'état-major ukrainien a déclaré que le président russe Vladimir Poutine avait repoussé la date limite pour s'emparer de l'oblast de Donetsk du 31 août au 15 septembre, une date encore très improbable. Les forces russes procèdent donc à plusieurs redéploiements pour atteindre cet objectif.

Sans fournir de date ou de délai précis, le président russe Vladimir Poutine a réitéré sa présentation faussée de l'invasion non provoquée de l'Ukraine comme une opération défensive visant à protéger la Russie, affirmant que l'objectif de l'"opération militaire spéciale" est d'éliminer l'"enclave anti-russe" qui se forme en Ukraine.

La réaffirmation par Vladimir Poutine de l'existence d'une entité "anti-russe" qui doit être vaincue militairement pour défendre la Russie réaffirme ses intentions maximalistes à l'égard de l'Ukraine et vise vraisemblablement à créer les conditions d'informations nécessaires à la poursuite des efforts pour l'automne et l'hiver de cette année.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La nouvelle loi ukrainienne sur la mobilisation est entrée en vigueur

Kharkiv et Odessa visées par des frappes russes, la Crimée occupée ciblée par les Ukrainiens

"Où est maman ?" L'histoire d'un petit garçon ukrainien enlevé par les forces russes