This content is not available in your region

"L’impact du règne d'Elisabeth II", selon R. Fitzwilliams, spécialiste de la monarchie britannique

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Un homme observe des portraits de la reine Elizabeth II dans une vitrine près du château de Windsor, en Angleterre, 9 septembre 2022.
Un homme observe des portraits de la reine Elizabeth II dans une vitrine près du château de Windsor, en Angleterre, 9 septembre 2022.   -   Tous droits réservés  AP Photo/ Frank Augstein

Monarque la plus célèbre du monde, la reine Elizabeth II laisse un grand vide derrière elle. Son décès ouvre une ère incertaine pour la couronne britannique à laquelle elle avait dédié sa vie.

Pour Richard Fitzwilliams spécialiste de la famille royale, peu de monarques britanniques ont été autant aimés que la reine Elizabeth II.

"Elle était une constante dans la vie de la nation britannique. Elle a toujours été une source d'inspiration, elle qui, en 1947, avait fait le serment de servir toute sa vie la couronne. Elle l'a brillamment fait depuis la Grande-Bretagne et le Commonwealth qu'elle a renforcé de manière unique, c'était très spécial pour elle", explique  l’expert de la royauté. 

Alors que l'importance de la royauté dans la société est parfois débattue, pour le spécialiste, il n'y a pas de doute : le roi Charles III défendra la couronne britannique.

"La Reine souhaitait que le Roi Charles lui succède à la tête du Commonwealth, et il le fera...En tout cas, cela fut un véritable succès pour la reine ,car elle entretenait une relation spéciale avec les dirigeants du Commonwealth, qu'elle connaissait pour la plupart depuis les premiers jours de l'indépendance de leur nation. Et à côté de ça, en Grande Bretagne, elle avait ses devoirs constitutionnels dont elle s'en chargeait avec beaucoup de maîtrise", dit-il.

Pour les médias britanniques, la reine Elizabeth II a placé la barre très haut pour son successeur le roi Charles III. Malgré les crises traversées par son royaume et la royauté, la monarque avait toujours été un symbole de stabilité pour son pays.