This content is not available in your region

La guerre en Ukraine est-elle à un tournant ?

Access to the comments Discussion
Par Sacha Vakulina
euronews_icons_loading
Sacha Vakulina, journaliste à euronews
Sacha Vakulina, journaliste à euronews   -   Tous droits réservés  euronews

La contre-offensive ukrainienne a chassé les forces russes de la quasi-totalité de la région de Kharkiv. Les forces ukrainiennes auraient repris plus de 3 000 km2 de territoire au cours des derniers jours. C'est plus que n'en ont conquis les forces russes au cours de toutes leurs opérations depuis le mois d'avril.

Examinons de plus près la dernière évaluation de l'Institut américain pour l'étude de la guerre (ISW).

Voici la carte de l'évolution de la contre-offensive depuis le 5 septembre. Vous pouvez voir les forces ukrainiennes se retirer, dans certaines zones atteindre la frontière avec la Russie et couper les lignes d'approvisionnement, que vous pouvez voir en jaune sur cette carte.

Le ministère russe de la Défense annonce le retrait des troupes de la ligne Balakliya-Izyum, présentant de manière erroné ce retrait comme un "regroupement" des forces. Objectif : soutenir les efforts russes dans la direction de la région de Donetsk.

Cette déclaration, selon l'Institut pour l'étude de la guerre, reflète la fausse explication du Kremlin concernant le retrait russe après la bataille de Kiev en mars de cette année.

Selon le groupe de réflexion, les forces russes ne procèdent pas à un retrait contrôlé mais fuient le sud-est de la région de Kharkiv pour échapper à l'encerclement, notamment autour d'Izyum.

Les forces russes ont déjà affaibli l'axe nord du Donbass en redéployant des unités de cette région vers le sud, plus précisément vers Kherson, où les troupes ukrainiennes poursuivent leur contre-offensive avec des combats intenses dans ces localités.

Selon le ministère britannique de la défense , au sud, près de Kherson, la Russie a probablement du mal à faire avancer des réserves suffisantes de l'autre côté du fleuve Dnipro jusqu'à la ligne de front.

L'artillerie ukrainienne à longue portée frappe maintenant si fréquemment les traversées du fleuve que la Russie ne peut pas réparer les ponts routiers endommagés.

Sources additionnelles • Institut américain pour l'étude de la guerre