PUBLICITÉ

Contre-offensive ukrainienne : Kyiv revendique la libération de 6 000 km2

Un drapeau ukrainien flotte sur un bâtiment de la ville d'Izioum récupérées par l'armée de Kyiv dans la région de Karkiv, Ukraine le 13 septembre 2022.
Un drapeau ukrainien flotte sur un bâtiment de la ville d'Izioum récupérées par l'armée de Kyiv dans la région de Karkiv, Ukraine le 13 septembre 2022. Tous droits réservés Kostiantyn Liberov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Kostiantyn Liberov/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les forces ukrainiennes continuent leur avancée dans l'est et le sud.

PUBLICITÉ

L'armée ukrainienne reprend progressivement ses droits dans les territoires occupées ces derniers mois par Moscou. Dans la région de Kharkiv, les véhicules abandonnés estampillés de la lettre Z, tanks détruits et munitions dispersées montrent la fulgurance des combats qui ont lieu ces derniers jours.

Le 13 septembre Kyiv a indiqué avoir récupéré plus de 300 localités grâce à cette contre offensive. Dans son allocution quotidienne, le président Volodymyr Zelensky a revendiqué quelques 6 000 kilomètres carrés de territoire libéré dans l'est et le sud tout en précisant qu'ils étaient en cours de stabilisation.

Le chef d'Etat ukrainien a aussi promis aux habitants des régions reconquises que "la vie normale allait prochainement revenir", évoquant le paiement des pensions.

Dans ces zones, l'armée mène des enquêtes sur de potentiels crimes de guerres qu'elle accuse les Russes d'avoir commis lors de leur occupation.

Face à la nette avancée de son adversaire, le ministère russe de la Défense effectue des « frappes massives » dans l'est de l'Ukraine, ainsi que dans les régions méridionales. Martelant qu'aucune perspective de négociation est en cours, il a diffusé des images montrant selon lui son artillerie livrant des combat sur la ligne de front ukrainienne. La Russie accuse aussi son belligérant d'avoir sévèrement punis les citoyens dans les localités qu'elle a récupérées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Aide militaire à l'Ukraine : les alliés de Kyiv réunis à Ramstein

Les cartes : la contre-offensive ukrainienne se poursuit

Ukraine : Zelensky se rend à Izioum, ville clé reprise aux Russes