EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Manifestant hongkongais battu à Manchester : la tension monte entre Pékin et Londres

Capture d'écran d'une vidéo amateur montrant la scène où le manifestant prodémocratie est tiré à l'intérieur du consulat avant d'être battu.
Capture d'écran d'une vidéo amateur montrant la scène où le manifestant prodémocratie est tiré à l'intérieur du consulat avant d'être battu. Tous droits réservés Matthew Leung/The Chaser News/AP
Tous droits réservés Matthew Leung/The Chaser News/AP
Par Camille Pauvarel
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Londres a rappelé à l'ordre Pékin après le témoignage d'un manifestant et des vidéos évoquant "un passage à tabac" dans l'enceinte du consulat chinois à Manchester. Pékin a porté plainte.

PUBLICITÉ

Pékin et Londres se déchirent après qu'un homme d'origine chinoise affirme avoir été battu par du personnel diplomatique chinois sur le sol britannique. Dimanche 16 octobre, le manifestant pro-démocratie de Hongkong aurait été tiré à l'intérieur du consulat de Manchester lors d'un rassemblement autorisé.

Lors d'une conférence de presse à Londres, le 19 octobre, le député Iain Duncan Smith a soutenu le témoignage du manifestant hongkongais, "Le gouvernement doit dire catégoriquement que toute personne impliquée dans ces scènes n'est pas la bienvenue ici. Si c'est le consul lui-même, il doit partir. Et ils doivent appeler l'ambassadeur. Et c'est la chose la plus importante. Appeler l'ambassadeur, et lui dire, nous voulons des excuses complètes et ces personnes sont persona non grata, elles rentrent chez elles et nous ne tolérerons jamais cela sur le sol britannique.", a indiqué ce député conservateur.

Mardi 18 octobre, Londres a convoqué le chargé d'affaires chinois Yang Xiaoguang et lui a demandé des explications tout en lui rappelant sèchement les règles du droit à manifester au Royaume-Uni. Une enquête a aussi été ouverte par la police du comté du Grand Manchester. Appuyé par des vidéos amateurs devenues virales sur les réseaux sociaux, l'homme d'une trentaine d'années défend sa version des faits : "Je pense que le Royaume-Uni est un endroit sûr, avec la liberté d'expression. Que le personnel du consulat puisse si effrontément tirer quelqu'un à l'intérieur et le battre en plein jour est inimaginable. C'est choquant et cela ne devrait pas arriver.", a déclaré Bob Chan.

Des vidéos amateurs montrent le moment décrit par le manifestant.

Pékin se défend et parle d'une altercation avec ses diplomates. Le 19 octobre, elle a annoncé avoir déposé une plainte en raison selon elle, du "harcèlement malveillant d'individus sans foi ni loi qui sont entrés illégalement dans le consulat général de la Chine à Manchester, des employés chinois ont été blessés et la sécurité de l'enceinte a été menacée".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Parti communiste chinois fête ses 100 ans : de Mao à Xi, un règne impitoyable

Pékin s'apprête à fêter en grande pompe les 70 ans du régime communiste

Le Royaume-Uni cherche à rétablir ses relations avec l'UE