Démission de Liz Truss : les Européens espèrent un retour à la stabilité politique au Royaume-Uni

Access to the comments Discussion
Par Euronews
"Big Ben", tour du palais de Westminster à Londres, le 20 octobre 2022.
"Big Ben", tour du palais de Westminster à Londres, le 20 octobre 2022.   -   Tous droits réservés  Alastair Grant/Copyright 2022 The AP. All rights reserved

De nombreux pays européens ont dit espérer un retour à la "stabilité" politique au Royaume-Uni, surtout dans le contexte de la guerre en Ukraine, après la démission jeudi de la Première ministre Liz Truss, Washington promettant de maintenir une "étroite coopération" avec Londres.

Le président français Emmanuel Macron a dit espérer que le Royaume-Uni retrouverait "rapidement" la "stabilité", après la démission de Liz Truss. "Nous avons encore échangé cette semaine et nous avions une relation de travail qui se construisait", a-t-il dit. "Je souhaite qu'en tout cas, la Grande-Bretagne puisse trouver le plus rapidement possible la stabilité, aller de l'avant", cela est nécessaire dans "un contexte de guerre, un contexte de tensions énergétiques et de crise plus large", a poursuivi M. Macron.

Les deux dirigeants avaient mal entamé leurs relations : avant même d'être nommée Première ministre, Liz Truss, alors à la tête de la diplomatie britannique et candidate à Downing Street, avait refusé de dire si Emmanuel Macron était un "ami" ou un "ennemi".

"Nous aimerions voir le système britannique, dans la mesure de ses capacités, être en mesure de choisir un successeur (à Mme Truss) aussi rapidement que possible (...) la stabilité est importante en ces temps où une guerre majeure est en cours sur le continent européen", a souligné le Premier ministre irlandais Micheal Martin.

Réactions à Washington et Moscou

Le président américain Joe Biden a assuré dans un communiqué que l'amitié sur le "long terme" et la "fermeté" de l'alliance entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni resteraient inchangées, promettant de poursuivre une "étroite coopération" avec le gouvernement britannique après le départ de Mme Truss, qu'il a remerciée "pour ce partenariat".

"La Grande-Bretagne n'a jamais connu un tel embarras causé par un Premier ministre", a écrit sur Telegram Maria Zakharova, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères."On se souviendra du casque sur un char, d'un illettrisme catastrophique et des funérailles de la reine immédiatement après son audience avec Liz Truss", a-t-elle ajouté. Mme Zakharova faisait référence à une photo de Liz Truss, publiée fin novembre, la montrant à bord d'un blindé de l'armée britannique en Estonie, quand elle était la cheffe de la diplomatie du Royaume-Uni.