Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Judo : la Française Astride Gneto remporte la médaille d'or au Grand Slam d'Abou Dabi

Access to the comments Discussion
Par euronews
Les médaillées en -52 kg : Gefen Primo, Odette Giuffrida, Astride Gneto, Diyora Keldiyorova
Les médaillées en -52 kg : Gefen Primo, Odette Giuffrida, Astride Gneto, Diyora Keldiyorova   -   Tous droits réservés  Sabau Gabriela/Fédération internationale de judo   -  

Il y a tout juste une semaine, les Mondiaux de judo 2022 se sont achevés dans une ambiance exceptionnelle à Tachkent. 

14 judokas dans différentes catégories ont été sacrés champions du monde et des héros locaux sont nés, laissant des souvenirs inoubliables aux fans de judo en Ouzbékistan et dans le monde entier.

Le World Judo Tour est de retour ce vendredi aux Émirats arabes unis, avec de grands noms du judo qui s'affrontent au Grand Slam d'Abou Dabi. 

Le jeune champion géorgien au sommet

Dans la catégorie des moins de 60 kg, le médaillé de bronze mondial de la semaine dernière, Yung Wei Yang, s'est frayé un chemin jusqu'à la finale. Il a affronté le très jeune Géorgien Giorgi Sardalashvili (19 ans) qui a créé l'une des surprises de ce vendredi en remportant l'or face l'expérimenté Yang. 

Le président de la Fédération internationale de judo (FIJ), Marius Vizer, a remis les médailles aux gagnants.

"Yang est un judoka de très haut niveau, mais avant ce combat, avec, mes entraîneurs, nous avions étudié ses techniques et j'étais prêt pour la finale. Vous pouvez voir le résultat, j'ai gagné la médaille d'or", explique Giorgi Sardalashvili. 

La Française Astride Gneto en or

La Française Astride Gneto était arrivée à Abou Dabi avec la ferme intention de se hisser à la première place de sa catégorie : les - 52 kg. 

La judokate, expérimentée a été à la hauteur de ses ambitions. En finale, Astride Gneto a affronté la judokate ouzbèke Diyora Keldiyorova, mais Astride ne lui a laissé aucune chance. 

Très dominante, Astride Gneto a remporté la première médaille d'or pour la France à Abou Dabi.

Les médailles ont été remises par Mohammed Bin Thaaloob Al Derie, président de la Fédération de lutte et de judo des Emirats.

"Je suis très heureuse, car ma première médaille dans un Grand Slam était à Abou Dabi quand j'étais en junior et aujourd'hui fut une bonne journée, je suis satisfaite", a dit Astride Gneto. 

Domination européenne

Chez les -48kg, l'Espagnole Julia Figueroa a remporté l'or avec une fantastique technique de sacrifice.

Le directeur des relations internationales de la Fédération internationale de judo, Juan Carlos Barcos, a remis les médailles.

Chez les -66 kg, l'Italien Elios Manzi a réalisé deux waza-ari quasiment identiques contre le Serbe Strahinja Buncic. L'italien a remporté sa première médaille d'or en Grand Slam.

Obaid Al Anzi, vice-président de la Fédération internationale de judo , a décerné les médailles aux judokas.

La surprise

Dans la catégorie des -57kg, la Sud-Coréenne Mimi Huh a remporté la victoire finale contre la Kosovare Nora Gjakova. C'est une immense victoire dans une journée où la jeunesse a triomphé de l'expérience.

Les médailles ont été remises par le vice-président de la Fédération internationale de judo, Siteny Randrianasoloniaiko.

C'était une magnifique journée de judo, mais que nous réserve la deuxième journée du Grand Slam d'Abou Dabi ? A suivre, ce samedi.