Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Mondiaux de judo 2022 : la Française Romane Dicko sacrée championne du monde à Tachkent

Access to the comments Discussion
Par euronews
Romane Dicko sacrée championne du monde de judo en +78 kg
Romane Dicko sacrée championne du monde de judo en +78 kg   -   Tous droits réservés  Kirill KUDRYAVTSEV / AFP   -  

Lors de cette septième journée des Championnats du monde de judo, les champions de mardi sont allés à la rencontre de leurs fans. Muzaffarbek Turoboyev est définitivement le nouveau héros des Ouzbeks. 

Ce mercredi, l'ambiance à l'Humo Arena de Tachkent était encore une un fois exceptionnelle.

La Française Romane Dicko, médaillée de bronze aux JO de Tokyo l'an dernier, a remporté son premier titre de championne du monde de judo en +78 kg, mercredi à Tachkent. 

Romane Dicko, qui participait à 23 ans à ses premiers Mondiaux, a battu en finale la Brésilienne Beatriz Sousa par ippon.

Elle apporte à l'équipe de France son premier titre dans cette édition des Mondiaux.

Un peu plus tôt, l'autre Française engagée dans la catégorie, Julia Tolofua avait décroché la médaille de bronze en s'imposant aux pénalités contre l'Israélienne Raz Hershko.

Sur la route de la finale, Romane Dicko, également triple championne d'Europe, s'est défait par ippon de la Chinoise Su Xin pour son entrée en lice au deuxième tour, avant de signer deux waza-ari contre la Néerlandaise Marit Kamps en quart de finale.

Elle avait ensuite battu sa compatriote Julia Tolofua en demi-finale.

Au terme de la dernière journée des compétitions individuelles, la France compte donc quatre médailles dont un titre. 

Le Trésorier général de la Fédération internationale de judo Naser Al Tamimi a remis les médailles aux judokates.

"Aujourd'hui, j'ai le sentiment d'avoir réussi. Je n'avais pas combattu aux Mondiaux avant, c'était ma première fois et je voulais vraiment revenir à la maison avec une médaille d'or, je suis fière de l'avoir fait", a dit la jeune championne française. 

Vainqueur de Tatsuru Saito, Andy Granda sacré en +100 kg

Le Cubain Andy Granda, 30 ans, a été sacré champion du monde de judo en +100 kg, battant en finale Tatsuru Saito, 20 ans et présenté comme la nouvelle star des tatamis japonais.

Granda s'est imposé après plus de deux minutes de prolongation, lorsque le Japonais a écopé d'une troisième pénalité. Le Cubain remporte le premier titre mondial de sa carrière.

Saito devra donc encore patienter pour décrocher sa première couronne mondiale. Le colosse de 170 kg fait beaucoup parler de lui depuis qu'il a remporté en mai dernier le Zen Nihon, le prestigieux championnat japonais toute catégorie.

A 20 ans, il commence à marcher dans les pas de son père, la légende des tatamis Hitoshi Saito, double champion olympique (1984 et 1988), et champion du monde en 1983.

Haruki Uemura, membre du comité exécutif de la Fédération internationale de judo a remis les médailles aux judokas.

"Grâce à la Fédération internationale de judo, l'équipe cubaine s'est entraînée en Hongrie pendant trois mois et je voudrais dédier ma médaille à la Fédération pour l'aide qu'elle m'a apportée",  a dit Andy Granda.  

Résultats de la septième journée des Mondiaux de judo :

Hommes : +100 kg

1. Andy Granda (CUB)

2. Tatsuru Saito (JPN)

3. Guram Tushishvili (GEO)

3. Min-Jong Kim (KOR)

Femmes: +78 kg

1. Romane Dicko (FRA)

2. Beatriz Souza (BRA)

3. Julia Tolofua (FRA)

3. Wakaba Tomita (JPN)

Promouvoir le judo

Lors de cette journée, le président de la Fédération internationale de judo (IJF), Marius Vizer et le directeur général de FUJI TV, Shin Tomooka, ont signé un contrat pour les droits de diffusion qui permettra de promouvoir le judo au Japon et dans le monde.

Un public très enthousiaste et de nombreux judokas passionnés ont fait de ces Mondiaux un événement inoubliable.

Ce mercredi était la dernière journée des compétitions individuelles. Demain, aura lieu l'une des journées les plus excitantes des mondiaux de judo : les épreuves par équipes.

Aux Jeux olympiques de Tokyo, la France a avait remporté l'or face au Japon en finale de l'épreuve mixte par équipes.