Clôture du XXème Congrès du Parti Communiste Chinois: Xi Jinping vers une troisième mandat

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Hu Jintao escorté par des employés lors du 20ème Congrès du Parti Communiste Chinois
Hu Jintao escorté par des employés lors du 20ème Congrès du Parti Communiste Chinois   -   Tous droits réservés  AP Photo

Dimanche, Xi Jinping sera vraisemblablement reconduit au poste de secrétaire général du PCC, à l’issue de la première réunion d’un comité central remanié.

Clap de fin sans grande surprise pour le XXème Congrès du Parti Communiste Chinois à Pékin. Clôturé ce samedi après une semaine de délibérations à huis clos, il doit tracer les grandes lignes politiques pour les 5 années à venir, mais surtout couronner le président Xi Jinping d’un troisième mandat. Une première depuis Mao Zedong, qui ouvre la voie à une présidence à vie pour le dirigeant de 69 ans… 

"Osez vous battre pour la victoire, et plongez la tête dans le travail. Soyez déterminés à aller de l'avant", a lancé d'un air triomphal Xi Jinping à l'issue de la cérémonie au Palais du peuple, un bâtiment de style soviétique à la décoration intérieure dominée de rouge.

Le PCC a intégré dans sa charte "le rôle central du camarade Xi Jinping", une résolution adoptée à l’unanimité qui semble encore renforcer son pouvoir en interne. Pour la première fois, la charte va aussi inclure une mention sur l’opposition de Pékin à l’indépendance de Taïwan.

Ce congrès, le vingtième depuis la création du PCC en 1921, survenait dans un contexte délicat pour la Chine, confrontée à un ralentissement de sa croissance en raison de confinements à répétition dus à l’épidémie de Covid-19 et de tensions diplomatiques avec l’Occident.

Recomposition du bureau politique

Un discours prononcé devant 2 300 délégués, choisis par les instances du PCC pour remanier l’équipe dirigeante du parti. La composition du nouveau comité central, sorte de parlement interne du parti composé de 205 membres, a également été dévoilée. Et elle en majorité composée de membres fidèles à l'actuel dirigeant chinois.

Quatre pointures du PCC, dont l’actuel premier ministre, Li Keqiang, qui quittera ses fonctions en mars, ne figurent plus sur la liste publiée par l’agence officielle Chine nouvelle. Le numéro trois chinois, Li Zhanshu, le vice-premier ministre, Han Zheng, et le président de la Conférence consultative politique du peuple chinois (une assemblée sans pouvoir de décision), Wang Yang, tirent également leur révérence. Considéré comme l’une des voix les plus libérales du Parti, M. Wang était l’un des favoris au poste de premier ministre.

L'ancien président Hu Jintao escorté vers la sortie

Scène inhabituelle dans une cérémonie très chorégraphiée : l’ancien président Hu Jintao a été escorté vers la sortie, visiblement contre son gré. L’homme de 79 ans, qui a présidé la Chine de 2003 à 2013, a été incité par des employés à se lever de son siège, situé à côté de celui de Xi Jinping. La scène n’a été ni expliquée ni rapportée dans l’immédiat par les médias d’Etat.

Tweet du correspondant du quotidien The Straits Times à Pékin

Depuis son arrivée au pouvoir à la fin de 2012, Xi Jinping a accumulé les pouvoirs au sommet de la deuxième puissance mondiale et présidé à un renforcement de l’autorité du régime. Chef du Parti, chef des armées, chef de l’Etat…, le dirigeant a plaidé pour la continuité de ses politiques lors d’un discours au ton triomphal à l’ouverture du congrès. La stratégie "zéro COVID" devrait ainsi se poursuivre, malgré ses conséquences néfastes sur l’économie et l’exaspération grandissante de la population face aux confinements.