Échange de prisonniers entre Moscou et Kyiv, alors que les bombardements se poursuivent

Un échange de prisonniers
Un échange de prisonniers Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cet échange a permis à l'Ukraine de récupérer 60 membres des forces armées, dont deux femmes. Cette liste comprend également des soldats qui avaient défendu la ville de Marioupol, précise la présidence ukrainienne.

Moscou et Kyiv ont procédé à un nouvel échange de prisonniers qui a permis à l'Ukraine de récupérer 60 membres des forces armées, dont deux femmes. Cette liste comprend également des soldats qui avaient défendu la ville de Marioupol, précise la présidence.

PUBLICITÉ

Cet échange de prisonniers intervient alors que l'Ukraine continue d'être la cible de frappes russes contre des infrastructures énergétiques mais aussi des zones civiles. Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kuleba, a lancé un nouvel appel à l'aide aux alliés occidentaux :

"Il es crucial d'aider l'Ukraine à se défendre contre les attaques de missiles russes. Il n'est pas nécessaire de reporter des décisions essentielles. Il est temps de fermer le ciel de l'Ukraine avec des systèmes de défense anti-aérienne qui doivent arriver en Ukraine en quantité suffisante."

Dans la ville de Donetsk, sous contrôle russe, une frappe de l'armée ukrainienne a fait six morts et une dizaine de blessés, selon les autorités pro-russes installées par Moscou dans cette région annexée. Une député du Parlement figurerait parmi les victimes. Selon les agences de presse russes, le centre-ville a été bombardé à trois reprises par des lance-roquettes multiples de type Grad. Des commerces étaient en feu.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine revendique une "frappe réussie" sur le QG de la flotte russe en Crimée

Bombardements meurtriers sur l'Ukraine : Kyiv met en garde contre "des mois difficiles à venir"

Zelensky à Washington, 5 choses que l'Ukraine attend des États-Unis