Prix du gaz : Morawiecki juge "égoïstes" l'Allemagne et les Pays-Bas

Le Premier ministre polonais a critiqué la position de certains pays européens au sujet du plafonnement du prix du gaz.
Le Premier ministre polonais a critiqué la position de certains pays européens au sujet du plafonnement du prix du gaz. Tous droits réservés Olivier Matthys/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Premier ministre polonais accuse les opposants à un plafonnement du prix du gaz en Europe d'être "égoïstes" alors que les négociations entre ministres de l'énergie ont encore échoué à Bruxelles.

PUBLICITÉ

Certains États membres de l'Union européenne se comportent de manière "très égoïste" face à la crise énergétique, a déclaré le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki dans un entretien accordé à Euronews.

Ses commentaires interviennent alors que les ministres européens de l'énergie n'ont pas réussi, une fois de plus, à approuver une proposition bloquée visant à imposer le tout premier plafonnement des prix du gaz.

La Pologne est l'un des principaux partisans du plafonnement des prix, avec la Grèce, la Belgique, l'Italie et Malte. L'Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, l'Autriche, l'Estonie et le Luxembourg sont considérés comme très sceptiques à l'égard de cette mesure non testée, craignant que la sécurité des approvisionnements ne soit menacée.

Les discussions portent, entre autres, sur le niveau du plafond : la Commission européenne avait initialement proposé 275 euros par mégawattheure, ce qui a suscité l'ire des pro-plafonnement, qui préfèrent une fourchette autour de 200 euros.

"Certains pays, qui doivent faire face à cette crise du point de vue des prix du gaz et du pétrole, le font de manière très, très égoïste. Ils ne voient pas la situation dans son ensemble", a déclaré M. Morawiecki à Euronews mercredi soir. "Le plafond des prix du gaz devrait être trouvé quelque part entre nos attentes et certaines attentes de l'Allemagne, des Pays-Bas et des autres. Cependant, la façon dont ils se sont obstinés à bloquer cette (proposition) est pour moi assez inquiétante car je pense que nous sommes encore loin de trouver un compromis sur le plafonnement du prix du gaz".

M. Morawiecki a exhorté ses homologues à dépasser leurs divergences politiques et à trouver un "dénominateur commun" susceptible d'empêcher les prix records observés cet été.

"Nous attendons de la Commission européenne qu'elle soit plus courageuse et plus décisive pour trouver un niveau approprié du prix du gaz", a déclaré le Premier ministre polonais. "J'attends que la solution européenne soit trouvée le plus rapidement possible. Cette solution pourrait être favorable à l'économie et à la croissance de l'Europe cette année et les années suivantes."

Les discussions autour du plafonnement du gaz doivent se poursuivre lundi, lorsque les ministres européens de l'énergie doivent se réunir à nouveau à Bruxelles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les élections locales polonaises, test ultime avant les élections européennes

Les conservateurs de Droit et Justice en tête des élections locales polonaises

Crise diplomatique entre la Pologne et Israël après la mort de sept humanitaires à Gaza