PUBLICITÉ

Ukraine : l'Occident veut "diviser" la Russie selon Poutine, Zelensky dénonce "la terreur" russe

Une attaque sur le marché de Kherson a fait plusieurs morts.
Une attaque sur le marché de Kherson a fait plusieurs morts. Tous droits réservés AP/Kherson Region Administration via AP
Tous droits réservés AP/Kherson Region Administration via AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les bombardements de la veille de Noël ont fait au moins dix morts et plus de cinquante blessés dans la ville de Kherson, que les forces de Kyiv ont reprise en novembre.

PUBLICITÉ

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dénoncé samedi la "terreur" russe après que les bombardements de la veille de Noël ont fait au moins dix morts et plus de cinquante blessés dans la ville de Kherson, que les forces de Kyiv ont reprise en novembre.

Dix mois après le début de la guerre en Ukraine, des obus ont plu autour d'un marché animé dans Kherson, la ville portuaire du sud, déclenchant un incendie. Malgré le retrait des russes de la ville, Kherson reste sous une menace constante. Sur l'ensemble de la journée, la Russie a tiré 41 missiles sur la ville, selon un bulletin matinal de l'armée ukrainienne.

Le président ukrainien a néanmoins appelé à l'unité lors de son discours au peuple ukrainien la veille de Noël. Zelenskyy a admis que les vacances auraient un goût "amer" au milieu de la guerre en cours avec la Russie et pour les absents de la table du dîner. "Où que nous soyons, nous serons ensemble aujourd'hui", a déclaré Zelenskyy lors de son discours. "Et ensemble, nous regarderons le ciel ce soir. Et ensemble, nous nous souviendrons du matin du 24 février. Nous nous souviendrons du chemin parcouru."

"Diviser la Russie"

De son côté, Vladimir Poutine s'est exprimé dans un entretien dont un court extrait a été diffusé dimanche à la télévision russe : "Tout est basé sur la politique de nos adversaires géopolitiques, qui visent à diviser la Russie, la Russie historique". "Diviser pour mieux régner: ils ont toujours essayé de le faire, ils essaient de le faire maintenant, mais notre objectif est tout autre: unir le peuple russe", a-t-il fustigé.

Le président russe avait déjà justifié à plusieurs reprises l'intervention militaire en Ukraine par le besoin de rassembler Ukrainiens et Russes, qui ne formeraient qu'un seul et même peuple, à ses yeux. Selon Vladimir Poutine, l'armée russe "agit dans la bonne direction" en Ukraine.

Vladimir Poutine a une nouvelle fois aussi dénoncé la position de Kiev et de ses alliés occidentaux qui "refusent des pourparlers", lui se réaffirmant "prêt à négocier avec tous les participants à ce processus pour (obtenir) des résultats acceptables".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Russie : l'inflation pousse les retraités vers les marchés d'aliments périmés

Vladimir Poutine lance de nouveaux sous-marins nucléaires et vante les capacités de sa flotte

L'Estonie fait face à une hausse des attaques hybrides russes