Climat : la couche d'ozone en "bonne voie" de reconstitution

Access to the comments Discussion
Par Camille Pauvarel
Photo datant de 1869 montrant la planète Terre.
Photo datant de 1869 montrant la planète Terre.   -   Tous droits réservés  NASA via AP

En matière d'environnement les bonnes nouvelles sont rares et méritent d'être mises en lumière. Après des décennies de dégradation, la couche d'ozone, cette barrière essentielle qui nous protège des rayons ultraviolets dangereux du soleil serait en passe de se reconstituer d'ici à quarante ans.

"L'élimination progressive de près de 99% des substances interdites qui détruisent l'ozone a permis de préserver la couche d'ozone et contribué de façon notable à sa reconstitution dans la haute stratosphère et à une diminution de l'exposition humaine aux rayons ultraviolets (UV) nocifs du soleil", notent un groupe d'experts, parrainé par l'ONU qui publie son estimation tous les quatre.

Selon leur rapport, la coopération mondiale en matière grâce au protocole de Montréal signé en 1987 a permis ces bons résultats.

Les scientifiques soulignent toutefois plusieurs points de vigilance, comme les potentiels effets de techniques de géo-ingénierie, en particulier de l’injection d’aérosols dans la stratosphère.

Le protocole de Montréal a été ratifié à ce jour par quasiment 200 pays, ces efforts pourraient éviter plus de 400 millions de cancers de la peau d’ici à la fin du siècle, rien qu'aux Etats-Unis.

Les experts prévoient que la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique pourrait ne guérir qu'en 2066, mais en 2045 au-dessus de l'Arctique et en 2040 dans d'autres parties du monde.