Lützerath : la police allemande poursuit l'évacuation de militants écologistes

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
Un militant extrait d'une cabane par les policiers dans le village de Lützerath, en Allemagne, jeudi 12 janvier 2023.
Un militant extrait d'une cabane par les policiers dans le village de Lützerath, en Allemagne, jeudi 12 janvier 2023.   -   Tous droits réservés  Photo : Rolf Vennenbernd (Copyright 2023, dpa)

La police allemande a continué ce jeudi ses opérations pour tenter de déloger des militants écologistes dans l'ouest du pays.

Ces derniers occupent depuis deux ans l'ancien village de Lützerath pour empêcher l'extension d'une mine de charbon à ciel ouvert.

La veille à l'aube, la police avait encerclé totalement le camp et commencé à pénétrer sur le site.

Selon les forces de l'ordre, 200 militants auraient depuis quitté les lieux de leur plein gré. Mais d'autres tiendraient bon dans des bâtiments et des installations construites dans les arbres.

Une manifestation de soutien est prévue ce samedi. Plusieurs personnalités allemandes et l'activiste suédoise Greta Thunberg doivent notamment y participer. 

Le groupe énergétique allemand RWE, propriétaire des lieux, veut démolir l'ancien village pour agrandir son immense mine de lignite.

Ce charbon "est nécessaire pour faire fonctionner à capacité élevée les centrales en période de crise énergétique et économiser ainsi du gaz dans la production d'électricité en Allemagne", a affirmé le groupe dans un communiqué mercredi.

Il a aussi rappelé avoir obtenu pour cela "toutes les autorisations nécessaires" et s'être engagé en échange à fermer ses centrales à charbon du bassin rhénan huit ans plus tôt que prévu, en 2030.

L'Allemagne a dû renforcer cet hiver son recours au charbon en raison de l'arrêt des livraisons de gaz russe, dont elle était fortement dépendante, décidé par Moscou depuis l'invasion de l'Ukraine.