EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Éducation : des milliers d'enseignants manifestent au Portugal

Enseignants qui manifestent à Lisbonne, Portugal, le 14 janvier 2023.
Enseignants qui manifestent à Lisbonne, Portugal, le 14 janvier 2023. Tous droits réservés Captura de AFP
Tous droits réservés Captura de AFP
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ils réclament de meilleures conditions de travail et des augmentations de salaire face à une inflation record.

PUBLICITÉ

Des milliers d'enseignants venus de tout le Portugal ont défile dans les rues de Lisbonne samedi 14 janvier. Tous réclament de meilleures conditions de travail et une augmentation des salaires.

Les manifestants ont déambulé le long de l'Avenida Liberdade en portant des pancartes sur lesquelles on pouvait entre autres lire; "Assez", "Respect" et "Se battre, c'est aussi enseigner", à un moment où le gouvernement propose de modifier le mécanisme de recrutement et de mobilité des enseignants.

"Je gagne 1.100 euros et je paie 400 euros pour aller travailler. C'est impossible", a résumé une participante de Lixa, dans le nord. Au Portugal, l'inflation a atteint une moyenne de 7,8% en 2022, le niveau le plus élevé en trente ans.

Une série de grèves partielles en décembre a déjà entrainé la fermeture de plusieurs établissements scolaires. À partir de lundi 16 janvier, le principal syndicat des enseignants (FENPROF), a appelé à une période de grèves tournantes par région, en commençant par celle de Lisbonne. Il souhaite qu'une manifestation nationale ait lieu le 11 février.

Ils protestent également contre un projet de réforme qui prévoit une "décentralisation" du processus de recrutement des enseignants, avec une plus grande autonomie accordée aux établissements.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

France: la loi anti-séparatisme ravive les tensions sur l'instruction en famille

Hongrie : grève des enseignants qui réclament des revalorisations et une refonte du système

À Lisbonne, la spéculation immobilière frappe les plus modestes