Manifestation contre le gouvernement de Benjamin Nétanyahou à Tel-Aviv

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Des agents de la police israélienne et manifestants lors d'un rassemblement le gouvernement à Tel Aviv, Israël, samedi 14 janvier 2023.
Des agents de la police israélienne et manifestants lors d'un rassemblement le gouvernement à Tel Aviv, Israël, samedi 14 janvier 2023.   -   Tous droits réservés  Oded Balilty/Copyright 2023 The AP All rights reserved

Environ 80 000 manifestants se sont réuni à Tel Aviv samedi pour protester contre le nouveau gouvernement de Benyamin Netanyahu. Une organisation anti-corruption a proposé cette démonstration dans le but de, "sauver la démocratie" et empêcher "le renversement du régime" politique en vigueur en Israël depuis sa création en 1948.

Certains participants demandaient aussi la fin de la colonisation israélienne en Cisjordanie, territoire palestinien occupé et d'autres, membres de groupes de défense LGBTQ se sont inquiétés de la présence au gouvernement de ministres ouvertement homophobes.

Des partis politiques de centre, de la gauche et arabes se sont joints au mouvement afin de dénoncer la réforme du système judiciaire présentée le 4 janvier. Cette dernière entend donner plus de pouvoirs aux législateurs pour nommer les juges et annuler les décisions de la Cour suprême.

Il s'agit de la manifestation la plus importante depuis la prestation de serment le 29 décembre du gouvernement alliant des partis de droite, d'extrême droite et ultraorthodoxes juifs, le plus à droite de l'histoire de ce pays d'un peu plus de 9 millions d'habitants.

Un grand nombre de ces protestataires demandent la destitution du Premier ministre israélien, empêtré dans plusieurs affaires de corruption présumées. En Israël, qui n'a pas de constitution, la Cour suprême a actuellement le pouvoir d'abroger les lois qu'elle juge discriminatoires.