Une nouvelle nuit de violences en Cisjordanie après la mort de deux colons israéliens

Des véhicules incendiés à Huwara, Cisjordanie (27/02/23)
Des véhicules incendiés à Huwara, Cisjordanie (27/02/23) Tous droits réservés Majdi Mohammed/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des Palestiniens ont brûlé des pneus en réponse à des incendies déclenchés par des colons israéliens. A l'origine de la colère : la mort de deux habitants d'une colonie juive de Cisjordanie, tués par balles

PUBLICITÉ

Des Palestiniens ont brûlé des pneus et jeté des grenades assourdissantes lors d'une manifestation dans la nuit près de la frontière d'Israël et de Gaza.

Quelques heures plus tôt, des colons israéliens avaient exprimé leur colère à Huwara, près de Naplouse, brûlant maisons, voitures, arbres.

A l'origine de ces violences, la mort de deux habitants d'une colonie juive de Cisjordanie. Les victimes, deux frères d'une vingtaine d'années, ont été tuées par balles dimanche dans une attaque contre leur voiture, qualifiée d'"attentat terroriste palestinien" par le gouvernement israélien.

L'attaque survient au moment où une rencontre entre responsables palestiniens et israéliens s'est tenue dimanche en Jordanie pour tenter de mettre un terme à la spirale de violences observées depuis le début de l'année, après l'entrée en fonctions fin décembre du gouvernement formé par le Premier ministre, Benjamin Netanyahau avec des alliés d'extrême droite et de formations juives ultraorthodoxes.

Sans revendiquer l'attaque, le groupe armé palestinien Jihad islamique l'a qualifiée d' "opération héroïque".

La mort des deux jeunes Israéliens survient dans un contexte de montée des violences, notamment dans le nord de la Cisjordanie, où l'armée multiplie depuis près d'un an ses opérations.

Mercredi, onze Palestiniens ont été tués à Naplouse dans le raid le plus meurtrier mené par l'armée israélienne en Cisjordanie depuis 2005 au moins.

Depuis le début de l'année, le conflit israélo-palestinien a coûté la vie à 62 Palestiniens (parmi lesquels des membres de groupes armés et des civils incluant des mineurs) et à onze civils (dont trois mineurs) et un policier israéliens ainsi qu'une Ukrainienne, selon un décompte de l'AFP réalisé à partir de sources officielles israéliennes et palestiniennes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre Israël-Hamas : six Palestiniens tués en Cisjordanie occupée par un tir israélien

A Bethléem, un Noël sans grandes festivités

Cisjordanie occupée : incursions israéliennes et morts palestiniens en hausse