Moscou aurait perdu 130 chars dans la bataille de Vuhledar

Des chars Leopard 2 en Suède, le 24.02.2023.
Des chars Leopard 2 en Suède, le 24.02.2023. Tous droits réservés Andreas Sjolin / TT/AP
Tous droits réservés Andreas Sjolin / TT/AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que les Russes tentent de prendre Vuhledar depuis trois semaines, Kyiv décrit une "défaite cinglante" pour Moscou avec de nombreux chars détruits.

PUBLICITÉ

La bataille de Vuhledar dure depuis trois semaines, au Sud-Ouest de Donetsk, en Ukraine, et Kyiv annonce une "défaite cinglante" pour son ennemi : la Russie aurait perdu au moins 130 chars. Il s'agit de la plus grande bataille de chars depuis le début de la guerre en Ukraine.

Cette affirmation est impossible à vérifier pour le moment. Seule certitude : les bombardements russes ont laissé de grosses destructions dans la ville.

Pendant ce temps, à Bakhmout, dans l’Est, le régiment Azov défend toujours une ville que beaucoup estiment perdue pour l’Ukraine. Moscou est déterminée à la prendre, elle a coupé trois des quatre voies qui l’approvisionnent. Mais cet objectif plus symbolique que stratégique a été très coûteux en vies humaines.

Volodymyr Zelensky annonce à présent qu’il retirera l’armée de Bakhmout si nécessaire : "nous n’allons pas sacrifier tous nos hommes pour rien", a expliqué le Président ukrainien.

Malgré les bombardements incessants, des civils sont encore dans la région… à Chasiv Yar, à moins de 10 kilomètres de Bakhmout, des femmes survivent sans chauffage en tentant de réparer les destructions et de rester chez elles malgré la guerre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Poursuivre juridiquement la Russie ne serait pas sans risque pour l’Occident

Frappes mortelles russes sur le centre de l'Ukraine, Kyiv affirme avoir abattu un bombardier russe

L'Ukraine aurait abattu un bombardier stratégique russe, Moscou affirme que l'avion s'est écrasé