PUBLICITÉ

Suisse : quatre ex-banquiers accusés d'avoir aidé un ami de Vladimir Poutine

Le musicien Sergueï Roldouguine et son ami Vladimir Poutine
Le musicien Sergueï Roldouguine et son ami Vladimir Poutine Tous droits réservés AP Photo/Ivan Sekretarev, Pool, File
Tous droits réservés AP Photo/Ivan Sekretarev, Pool, File
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Suisse/Russie : quatre ex- banquiers condamnés La justice zurichoise a reconnu coupables quatre employés de la banque russe Gazprombank pour ne pas avoir suffisamment contrôlé l’argent d’un violoncelliste proche de Vladimir Poutine.

PUBLICITÉ

Quatre anciens banquiers de la filiale suisse d'une importante banque russe, Gazprombank, ont été reconnus coupables jeudi de ne pas avoir vérifié correctement les comptes ouverts au nom d'un violoncelliste russe ayant des liens de longue date avec le président Vladimir Poutine.

Les anciens employés de Gazprombank - trois nés en Russie et un né en Suisse, qui ne peuvent être nommés en vertu du droit suisse - ont été accusés de ne pas avoir vérifié de manière adéquate si Sergueï Roldouguine possédait réellement les actifs sur les comptes. Il a été client de la banque de 2014 à 2016.

Le verdict fait suite à un procès qui s'est tenu le 8 mars dernier, basé sur des informations concernant des flux financiers secrets révélés dans les fuites des Panama Papers en 2016, qui impliquaient notamment le musicien et ami d'enfance de Vladimir Poutine, Sergueï Roldouguine. Il a fallu plusieurs années aux procureurs pour démêler l'écheveau de l'argent et porter l'affaire devant les tribunaux.

Les quatre accusés ont nié les accusations, qui comprennent des allégations de violation de la loi suisse contre le blanchiment d'argent. Gazprombank Switzerland est en train de mettre fin à ses activités et n'a pas été inculpée.

 Selon la justice zurichoise, les banquiers auraient dû savoir ou se douter que le musicien, qui avait confié 10 millions à leur établissement en 2014 et 2016 n’était pas le véritable ayant droit de deux comptes. Le procureur a déclaré que les employés et le directeur auraient dû procéder à des vérifications plus approfondies.

Les prévenus n’ayant pas d’antécédents judiciaires, c’est une peine pécuniaire qui a été privilégiée. Les avocats de la défense ont fait appel auprès de la Cour suprême zurichoise.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La droite populiste en tête des législatives en Suisse avec 29,1% selon les premières projections

En Roumanie, Andrew Tate va être jugé pour traite d'êtres humains et viol

Procès Trump : aucun juré choisi à l'issue du premier jour