EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Finlande : les sociaux-démocrates de Sanna Marin au coude-à-coude avec la droite

AFP
AFP Tous droits réservés ALESSANDRO RAMPAZZO/AFP or licensors
Tous droits réservés ALESSANDRO RAMPAZZO/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le parti social-démocrate de la Première ministre finlandaise Sanna Marin est au coude-à-coude avec son rival de centre-droit, avec les nationalistes en embuscade, selon des résultats partiels des élections législatives

PUBLICITÉ

Après comptage des voix obtenues lors du vote par avance, représentant 40,1% des inscrits, le parti de centre-droit de la Coalition nationale de Petteri Orpo obtient 20,8%, les sociaux-démocrates de Mme Marin ont 20,7%, tandis que l'extrême-droite anti-immigration du Parti des Finlandais a 18,6%.

Le candidat du parti arrivé premier hérite traditionnellement du poste de Premier ministre en Finlande, à condition de pouvoir réunir une majorité au Parlement.

Des changements significatifs restent possibles dans les résultats permettant de désigner le vainqueur final, attendus entre 22H00 et plus vraisemblablement minuit (21H00 GMT).

"Je suis très reconnaissante de toutes les voix qui ont été comptées jusqu'à présent et espérons que les votes du jour de l'élection seront également nombreux", a déclaré Mme Marin en arrivant au Parlement pour une soirée électorale.

"Prenons le temps, mais c'est un bon départ, un très bon départ", a déclaré pour sa part M. Orpo après ces premiers résultats.

"Le suspense va durer longtemps. En 2019 nous avons fait mieux que dans les votes en avance", a réagi pour sa part Riikki Purra, la dirigeante du Parti des Finlandais.

Cette bataille très serrée pour le poste de Premier ministre était attendue, avec le trio donné dans la marge d'erreur des derniers sondages.

Le scrutin coïncide avec l'entrée officielle du pays frontalier de la Russie dans l'Otan, attendue dans les prochains jours.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les pays baltes inquiets après l'annonce de la Russie de "réviser" ses frontières

La Finlande maintient la fermeture de sa frontière avec la Russie jusqu'à nouvel ordre

Finlande: l'auteur de la fusillade invoque le harcèlement pour expliquer son geste