Guerre en Ukraine : la situation au 5 avril 2023, cartes à l'appui

Sasha Vakulina, euronews
Sasha Vakulina, euronews Tous droits réservés Lyon
Tous droits réservés Lyon
Par Sasha Vakulina (adapté de l'anglais)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Notre journaliste Sasha Vakulina fait le point quotidien sur la situation en Ukraine. Moscou s'attend à une prochaine contre-offensive des forces armées ukrainiennes.

PUBLICITÉ

Les forces russes continuent de se préparer à une contre-offensive ukrainienne dans la direction du sud.

L'état-major ukrainien a indiqué le 4 avril que les forces russes n'avaient pas mené d'opérations offensives dans les directions de Kherson et de Zaporijjia, mais avaient plutôt continué à renforcer leurs capacités défensives.

Le conseiller municipal ukrainien de Marioupol, Petro Andryushchenko, a déclaré que les forces russes avaient déplacé du matériel lourd, des véhicules de combat d'infanterie et des munitions de l'arrière de Marioupol, dans la région de Donetsk, en direction de Rozivka, dans la région de Zaporijjia, à 45 km au nord-ouest de Marioupol.

L'Institut pour l'étude de la guerre, basé at Etats-Unis, fait référence à un blogueur militaire russe qui a publié des images, à une date et dans un lieu non précisés, montrant que des forces russes auraient repoussé une attaque ukrainienne dans la direction de Zaporijjia.

Cela dit, les forces ukrainiennes ont probablement mené une contre-attaque, cette fois au nord-est d'Avdiivka.

Les images géolocalisées publiées indiquent que les forces ukrainiennes ont probablement repris des positions au nord-ouest de Novoselivka, à 17 km au nord-est d'Avdiivka, et qu'elles ont avancé près de la localité.

On ne sait pas si les forces ukrainiennes tiennent toujours ces positions ou si elles ont mené des opérations de reconnaissance en force et ont ensuite quitté la zone.

Un blogueur russe a également affirmé le 3 avril que les forces ukrainiennes se préparaient à des contre-attaques dans la région d'Avdiivka après plusieurs tentatives infructueuses.

Enfin, l'Institut pour l'étude de la guerre a affirmé que le Kremlin continuait d'essayer d'utiliser la  menace nucléaire pour dissuader les Occidentaux de fournir une aide militaire à l'Ukraine avant la contre-offensive des forces armées ukrainiennes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine, pays en guerre et partiellement inondé

La Russie a attaqué Kostiantynivka, près du Donetsk, avec une bombe aérienne guidée

Encore des frappes russes sur Odessa, bâtiments civils endommagés