PUBLICITÉ

Bulgarie et Roumanie innondées de céréales ukrainiennes : les agriculteurs poussent un cri d'alarme

Un camion de céréales à Zhourivka, en Ukraine, le  9 août 2022
Un camion de céréales à Zhourivka, en Ukraine, le 9 août 2022 Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le cri d'alerte des agriculteurs bulgares et roumains : les céréales ukrainiennes inondent le marché et font baisser les prix.

PUBLICITÉ

Les agriculteurs bulgares et roumains , n'arrivent plus à s'en sortir : le marché est inondé de céréales ukrainiennes.

L'accord signé avec la Russie permet à l'Ukraine d'exporter ses céréales via la mer Noire, mais une partie de la production passe par voie terrestre.

Stanimir Stanchev, céréalier bulgare : " J'ai environ 30 à 40 % de la production invendue et je suis peut-être l'un des rares chanceux à avoir un pourcentage aussi faible.

La Commission européenne a débloqué une enveloppe de dix millions d'euros d'aide en faveurs des agriculteurs roumains qui estiment le montant insuffisant.

"Le calcul de la Commission européenne d'accorder un montant très faible à la Roumanie pour toute la production de céréales stockées au niveau national ne nous satisfait pas." se plaint un agriculteurs roumain. "La production des agriculteurs roumains a été prise en compte, mais ceux-ci ont été confrontés à une grave sécheresse, les rendements ont baissé entre 60 % et 100 %" explique-t-il.

Les gouvernements ukrainien et roumain se sont engagés à réfléchir ensemble à des solutions.

Le président roumain annonce la création d'une task force.

Klaus Iohannis, président roumain : "Nous avons facilité le transit de leurs céréales. Et nous continuerons à le faire, nous ne percevons aucun droit, aucune taxe pour cela. Mais cette aide est destinée à l'Ukraine et nous ne pouvons en aucun cas accepter qu'elle se retourne contre les agriculteurs roumains.

La concurrence des céréales ukrainiennes provoque la colère du monde agricole dans plusieurs pays, notamment les Balkans et en Pologne.

Les agriculteurs plaident pour le maintien des aides à l'Ukraine sans pour autant menacer leurs moyens de subsistance.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Intégration européenne : le Monténégro espère des avancées pour une adhésion à l'UE

En Roumanie, une vieille mine de sel menace d'engloutir un village

Feux de forêt : la Roumanie touchée, la Grèce se prépare