EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Europe du Nord : La Russie soupçonnée de préparer des actions de sabotage

Le Premier ministre suèdois, Ulf Kristersson, avec Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’OTAN
Le Premier ministre suèdois, Ulf Kristersson, avec Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’OTAN Tous droits réservés Jonas Ekstromer/TT/AP
Tous droits réservés Jonas Ekstromer/TT/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon une enquête des principales télévisions nordiques, Moscou utilise notamment à des fins d’espionnage des navires militaires et civils pour faire du repérage.

PUBLICITÉ

C'est une enquête qui met toute l'Europe du Nord en alerte. Selon un documentaire diffusé par les télévisions norvégiennes, suédoises, danoises et finlandaises, Moscou mène un programme d’espionnage en Mer baltique pour cartographier les infrastructures européennes et commettre des sabotages.

Le gouvernement suédois a annoncé qu'il prenait ces informations "très au sérieux""Cela confirme ce que nous savons depuis longtemps, que la Russie n'est pas seulement une menace aiguë pour la sécurité, la paix et la liberté de l'Ukraine, mais qu'elle est également une menace latente pour les autres pays de notre voisinage, y compris nous-mêmes. Et comme je dit, ce n'est rien de nouveau pour nous, mais c'est pour cela que nous redimensionnons les forces de défense suédoises. Et puis, parfois, des événements se produisent qui nous obligent à réagir. Mais je n'entrerai pas dans les détails pour le moment" a déclaré Ulf Kristersson, Premier ministre suédois.

Des accusations sans fondement selon la Russie. Le porte-parole de Vladimir Poutine, Dimitri Peskov, a même suggéré aux journalistes de consacrer plus d'efforts à l'enquête sur le sabotage des gazoducs Nord Stream:"ces médias des pays mentionnés se trompent dans leurs enquêtes et préfèrent une fois de plus accuser la Russie sans raison. Nous préférerions les voir accorder plus d'attention à l'attaque terroriste contre les pipelines Nord Stream et à la nécessité d'une politique transparente, urgente et vaste enquête internationale sur ces actes de terrorisme et de sabotage sans précédent."

Les deux gazoducs reliant l'Allemagne à la Russie ont été endommagés par des explosions le 26 septembre dernier. Les responsables n'ont toujours été identifiés, malgré les différence pistes explorées par les enquêteurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Plusieurs immeubles évacués à Belgorod après la découverte d'une bombe non-explosée

L'avenir de l'Europe : des combustibles fossiles à la dépendance aux métaux ?

No Comment : se prendre pour un membre d'ABBA à l'occasion de l'Eurovision