Couronnement de Charles III : quel impact sur l'économie britannique ?

Le secteur du tourisme britannique devrait profiter du couronnement de Charles III
Le secteur du tourisme britannique devrait profiter du couronnement de Charles III Tous droits réservés Kin Cheung/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le couronnement de Charles III, le 6 mai prochain, pourrait donner un coup de fouet à l'économique britannique qui a frôlé la récession l'an dernier.

PUBLICITÉ

Le couronnement de Charles II, le 6 mai prochain, donnera-t-il un coup de fouet à une économie britannique qui en a bien besoin ?

Après avoir évité de justesse une récession au quatrième trimestre 2022, l'économie du Royaume-Uni a certes connu un début d'année encourageant. L'amélioration de la confiance des entreprises reste prometteuse : elle serait liée à la baisse des prix de l'énergie et à un rebond de la demande. Sans parler des goulets d'étranglement et des pénuries de matériaux, liés notamment au Brexit, qui semblent s'être résorbés.

Pour autant, l'inflation reste encore très élevée. La hausse des prix à la consommation au Royaume-Uni a ralenti moins vite que prévu en mars, se plaçant à 10,1% en rythme annuel, et le pays est le seul d’Europe de l’Ouest à avoir désormais enregistré une inflation à deux chiffres, selon des données publiées mi avril.

Dans ce contexte, les experts s'attendent à ce que le couronnement de Charles III ait un impact positif sur l'économie, avec notamment un coup de fouet dans le secteur du tourisme, avant, pendant, et après les cérémonies officielles. 

Des visiteurs venus du monde entier et notamment des Etats-Unis sont attendus.

Mais cela ne sera sans doute pas suffisant pour soulager une économie britannique sous pression depuis plusieurs mois.

Le coût de l'organisation de l’évènement est par ailleurs estimé à près 100 millions de livres, et un jour férié supplémentaire a été décrété pour marquer le couronnement.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Pas mon roi" : l'espoir d'un dernier couronnement pour les républicains britanniques

La fausse annonce de la mort de Charles III

Tribune : "Ce projet de loi sur le Rwanda est cruel et inhumain"