EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Pourquoi la propagande sur la guerre fonctionne-t-elle en Russie ?

Un faux missile russe portant l’inscription « Programmons-le à nouveau pour cibler Washington", Saint-Pétersbourg, avril 2023.
Un faux missile russe portant l’inscription « Programmons-le à nouveau pour cibler Washington", Saint-Pétersbourg, avril 2023. Tous droits réservés Dmitri Lovetsky/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Dmitri Lovetsky/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Valerii Nozhin
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Peu de gens en Russie critiquent l'invasion de l'Ukraine. Le discours officiel d'une Russie "menacée par l'Occident" est accepté par une partie des citoyens.

PUBLICITÉ

En Occident, la guerre en Ukraine est surtout perçue comme une agression illégitime de Moscou contre Kyiv et en février 2022, au moment de l'invasion, certains Russes partageaient ouvertement ce point de vue : les manifestations anti-guerre dans le pays ont été relativement importantes au cours des premiers mois.

Pourtant une grande partie des citoyens russes considère aussi que le pays mène une guerre juste contre "l'Occident", dans sa globalité. C'est la propagande officielle du régime de Vladimir Poutine.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'époque soviétique et sa propagande permanente n'ont pas immunisé les Russes contre les mensonges d'État. "L'URSS a joué un rôle considérable pour désapprendre aux gens à penser de façon critique et indépendante. Ils n'ont pas eu le temps de réaliser que l'on pouvait questionner ses dirigeants, et que cela était une chose normale" estime Evgeniya Pyatovskaya, doctorante à l'Université de Floride du Sud. 

L'URSS a joué un rôle considérable pour désapprendre aux gens à penser de façon critique et indépendante
Evgeniya Pyatovskaya
chercheuse à l'Université de Floride du Sud

La propagande actuelle est en plus très différente de la propagande soviétique.

Même si elle utilise de nombreuses représentations traditionnelles et anciennes, certaines déjà utilisées sous l'URSS, l'approche technique est complètement différente et il est probablement plus difficile d'avoir l'esprit critique aujourd'hui, analyse le politologue Anton Shirikov : "La propagande actuelle tient compte, entre autres, du fait que les gens peuvent obtenir des informations à partir de différentes sources, et elle tente de présenter une image qui n'est pas nécessairement celle qui profiterait aux autorités mais celle que les citoyens eux-mêmes souhaiteraient voir."

D'après les experts interrogés par Euronews, il est possible que de nombreux Russes ne soutiennent pas la guerre mais ils n'expriment pas leur position par crainte des répressions et des persécutions.

Mais la peur est seulement une des explications. 

Les citoyens russes se sont également considérablement dépolitisés, à cause des déceptions profondes que furent le régime soviétique puis le libéralisme sauvage des années 1990, sensé apporter la démocratie.

Beaucoup de gens ne suivent pas la politique et vivent dans leur bulle, très loin des décisions du gouvernement de Moscou.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie adopte une loi graciant les criminels qui combattent en Ukraine

Pourquoi des Américains en disgrâce font-ils de la propagande pro-Poutine en Russie ?

Ukraine : Poutine appelle à la "victoire", Wagner s'emporte contre l'armée russe