Volodymyr Zelensky termine sa tournée européenne en obtenant de nouvelles livraisons d'armes

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyau Vatican, le samedi 13 mai 2023
Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyau Vatican, le samedi 13 mai 2023 Tous droits réservés Gregorio Borgia/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A l’issue de sa mini-tournée européenne, le président ukrainien a obtenu de ses alliés de nouvelles livraisons d’armes, mais il n’est pas parvenu à ce stade à convaincre la France ou l’Allemagne de lui fournir des avions de combat.

PUBLICITÉ

Volodymyr Zelensky a terminé lundi sa tournée éclair en Europe occidentale à Checkers Court, au Royaume-Uni, où il s'est entretenu avec le Premier Ministre britanniqueRishi Sunak.

Le Président ukrainien voulait s'assurer de l'appui de ses alliés avant le lancement de la contre-offensive militaire dans le Donbass... Il a même obtenu de nouvelles livraisons d'armes.

"Après ces trois jours, nos guerriers et notre État deviendront plus forts. Beaucoup plus forts, j'en suis sûr. Nous rentrons chez nous avec de nouvelles livraisons de défense, de nouvelles armes plus puissantes pour la ligne de front, plus de protection pour notre peuple. Plus de soutien politique" a déclaré Volodymyr Zelensky sur la route du retour.

Le Président Emmanuel Macron a confirmé que la France continuerait d'aider l'Ukraine sur le front, et a même soutenu la livraison de nouveaux véhicules blindés: "nous avons décidé de livrer de nouvelles munitions. Nous avons aussi décidé, aussi et surtout, de construire, avec les Ukrainiens, dans l'est du pays, des éléments pour former leurs troupes, former les bataillons qu'ils prendront sur eux de mener la contre-offensive et de résister, et de réparer les véhicules, les canons, car c'est aussi ce dont l'Ukraine a besoin."

Lundi soir, la Maison Blanche a averti que l'Iran et la Russie renforçaient leur partenariat militaire. Selon Washington, Téhéran aurait même fourni à l'armée russe des missiles et des chars pour résister aux attaques ukrainiennes.

En Crimée occupée, Moscou a célébré le cinquième anniversaire de l'ouverture du pont de Kertch reliant la péninsule à la Russie continentale. Une construction hautement symbolique pour le Kremlin, endommagée l'année dernier par un camion piégé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Conseil de l'Europe souhaite tenir la Russie pour responsable des crimes commis en Ukraine

A Berlin, Volodymyr Zelensky reçoit le soutien indéfectible de l'Allemagne

Iran : les législatives cadenassées par les conservateurs