EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ukraine : l'économie du pays résiste face à la guerre

Une femme achète à un vendeur sur un marché de Kiev, en Ukraine, lundi 30 janvier 2023.
Une femme achète à un vendeur sur un marché de Kiev, en Ukraine, lundi 30 janvier 2023. Tous droits réservés Daniel Cole/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Daniel Cole/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le FMI revoit à la hausse les prévisions de croissance du PIB ukrainien pour 2023, qui résiste face aux bombardements, à leurs conséquences économiques et humaines.

PUBLICITÉ

Malgré le bombardement continu de l'Ukraine par la Russie, des missiles meurtriers et des frappes de drones presque quotidiennes, l'économie du pays résiste. Les responsables du Fonds monétaire international ont approuvé un premier prêt de 900 millions de dollars dans le cadre d'un plan d'aide à la reconstruction de 15,6 milliards.

Le chef de la mission du FMI en Ukraine, Gavin Gray, atteste avoir également revu à la hausse les prévisions de croissance du PIB ukrainien pour 2023, qui se situent dans une fourchette de plus 1 à plus 3%. "L'inflation ralentit et le taux de change est resté stable au cours des derniers mois. Dans le même temps, les perspectives restent soumises à des risques exceptionnellement élevés en raison de la poursuite de la guerre", a-t-il ajouté.

Les responsables du FMI affirment que l'activité économique ukrainienne a rebondi au premier trimestre, alors que le PIB du pays avait chuté de plus de 30% l'année dernière.

Les attaques continuent en Ukraine et mettent en danger les installations nucléaires

Les combats, qui se déroulent très proches d’installations nucléaires ukrainiennes, inquiètent. La réparation de l'une des centrales se poursuit dans la ville de Kharkiv, au nord-est de l'Ukraine. L'Institut de physique et de technologie a été touché par des missiles russes l'année dernière, mais aucune fuite de radiation n'a été signalée.

AP
Un militaire russe surveille une zone de la centrale nucléaire de Zaporizhzhia dans un territoire sous contrôle militaire russe, dans le sud-est de l'Ukraine, le 1er mai 2022.AP

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) juge la situation extrêmement dangereuse, notamment près de la centrale de Zaporijia, qui reste très fragile. La centrale a été visée de nombreuses fois par des tirs de l'armée russe depuis le début de la guerre. Zaporijia, le site nucléaire le plus grand d'Europe,se situe dans une zone qui sépare les deux camps ennemis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nuit infernale, journée terrifiante : les attaques de missiles russes se poursuivent à Kyiv

Nouvelle alerte de l'AIEA concernant les centrales nucléaires ukrainiennes

Ukraine : tensions autour de Zaporijjia et désolation un mois après les inondations massives