EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Entre business et scandales politiques à répétition, la vie de l'infatigable Silvio Berlusconi

Silvio Berlusconi
Silvio Berlusconi Tous droits réservés FILIPPO MONTEFORTE/AFP or licensors
Tous droits réservés FILIPPO MONTEFORTE/AFP or licensors
Par Euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Entre business et scandales politiques à répétition, la vie de l'infatigable Silvio Berlusconi.

PUBLICITÉ

Silvio Berlusconi laisse derrière lui une image des plus controversées, celle d'un homme politique infatigable qui aura tenu le premier rôle pendant près de deux décennies en Italie. Il était aussi un séducteur, miné par les scandales et les affaires, qui aura fasciné jusqu'au bout, bien au delà de son pays.

La victoire aux élections de 1994 est incontestablement l'un des moments phares dans la carrière de Silvio Berlusconi. Elle lui a permis d'occuper pour la première fois le poste de Premier ministre. Un succès déterminant pour cet homme d'affaires et ce patron des médias qui est parvenu à assoir son emprise sur l'Italie. Il était entré en politique quelques mois auparavant, en fondant le parti de centre droit "Forza Italia", en hommage au chant repris dans les tribunes des stades de football italiens. 

Record de longévité

L'homme n'était d'ailleurs pas un inconnu. Sa vie était déjà étalée depuis quelques années dans la presse italienne. Après ses succès dans le bâtiment, il a investi dans les médias et est devenu propriétaire du plus grand radiodiffuseur commercial du pays, Mediaset. Silvio Berlusconi s'est entre temps lancé dans le football, en rachetant le Milan AC, qui décrochera cinq titres de champions d'Europe sous sa présidence.

 Ses premiers pas en politique n'ont pas été aussi convaincants, sa première expérience de Premier ministre ayant duré moins d'un an. Il a repris le tête du gouvernement en 2001, puis une dernière fois en mai 2008, et détient le record de longévité à ce poste, avec ces trois mandats.

Scandales

Sur le plan international, Silvio Berlusconi a su se montrer influent, en organisant notamment le premier sommet post 11 septembre 2011, favorisant un rapprochement entre l'OTAN et la Russie à travers un engagement commun face aux menaces internationales. Mais l'homme était loin de faire l'unanimité, subissant de nombreuses attaques après des déclarations déplacées sur la scène internationale

Il a également été aussi au centre de nombreux scandales qui ont affaibli sa crédibilité, notamment des affaires de mœurs. D'abord condamné en 2013 dans une affaire de relations sexuelles tarifées avec une danseuse marocaine mineure, qu'il a tenté de dissimuler, Silvio Berlusconi a fini par être innocenté en appel. Le magnat des médias italien aurait dépensé plus de 200 millions d'euros en frais d'avocats pour se défendre dans des dizaines de procès où il était accusé de détournements de fonds, de fraude fiscale, de fausses comptabilités, de tentative de corruption de juges. 

L'ex Premier ministre italien a toujours été blanchi, sauf en 2012, avec une condamnation pour fraude fiscale. Il est parvenu à éviter de justesse la prison dans cette affaire, et a été condamné à mener des travaux d'intérêt général.

Les batailles politiques, les conflits incessants avec la justice et de sérieux problèmes de santé auraient pu l'écarter définitivement du devant de la scène, mais il est parvenu à se faire élire eurodéputé en 2019, et à entrer dans la coalition de Giorgia Meloni, élue Première ministre italienne en octobre 2022.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Funérailles de Silvio Berlusconi : 2 000 personnes attendues en la cathédrale de Milan

Mort de Silvio Berlusconi : des funérailles d'Etat mercredi à Milan

Silvio Berlusconi, le phénix de la politique italienne