EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Sommet Russie-Afrique : Vladimir Poutine promet des livraisons de céréales gratuites

Le président russe Vladimir Poutine lors du sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg (27/07/23)
Le président russe Vladimir Poutine lors du sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg (27/07/23) Tous droits réservés Pavel Bednyakov/Copyright 2023 Sputnik
Tous droits réservés Pavel Bednyakov/Copyright 2023 Sputnik
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président russe souhaite dissiper les inquiétudes de ses partenaires africains depuis que Moscou a mis fin à l'accord international sur les exportations de céréales ukrainiennes.

PUBLICITÉ

Vladimir Poutine accueille jeudi ses partenaires africains à Saint-Pétersbourg pour un sommet Russie-Afrique, sur fond d'inquiétudes des pays du continent après l'abandon par Moscou d'un accord qui permettait l'exportation de millions de tonnes de céréales ukrainiennes.

17 chefs d’État à Saint-Pétersbourg

Isolé sur la scène internationale depuis le lancement de son offensive militaire en Ukraine en 2022, le maître du Kremlin peut toujours compter sur le soutien, ou la neutralité, de nombreux pays africains.

"Nous avons l'intention de développer davantage (la coopération)" avec les pays africains, a assuré Vladimir Poutine dans une lettre d'accueil.

A Saint-Pétersbourg, des délégations de 49 pays africains - dont 17 chefs d’État - étaient attendues, en particulier le président sud-africain Cyril Ramaphosa, malgré "la pression sans précédent" mise, selon le Kremlin, par les Occidentaux pour dissuader les Africains d'y assister.

La présidence sud-africaine a indiqué dans un communiqué que les dirigeants évoqueront avec Vladimir Poutine les mesures destinées à créer "des conditions propices à une voie vers la paix entre la Russie et l'Ukraine".

Lors de cette deuxième édition de ce sommet après une première en 2019, Vladimir Poutine mènera des entretiens bilatéraux avec plusieurs dirigeants et prendra la parole lors de la session plénière.

Selon son conseiller diplomatique, Iouri Ouchakov, le président russe "fera un grand discours" dans lequel il évoquera sa vision des relations russo-africaines et "la formation d'un nouvel ordre mondial".

La fin de l'accord céréalier inquiète

Le sujet brûlant du sommet était à coup sûr l'abandon par Moscou d'un accord crucial qui permettait depuis l'été 2022 à l'Ukraine d'exporter, y compris vers l'Afrique, ses céréales par la mer Noire, malgré le blocus russe des ports ukrainiens.

En un an, cet accord avait permis de sortir près de 33 millions de tonnes de céréales des ports ukrainiens, contribuant à stabiliser les prix alimentaires mondiaux et à écarter les risques de pénurie.

Le président russe Vladimir Poutine a ouvert le sommet Russie-Afrique en tentant de dissiper les inquiétudes. Il a promis de livrer gratuitement des céréales à six pays africains.

"Dans les mois qui viennent, nous serons en mesure d'assurer des livraisons gratuites de 25 à 50 000 tonnes de céréales au Burkina Faso, au Zimbabwe, au Mali, à la Somalie, à la République centrafricaine et à l'Érythrée", a-t-il assuré dans son discours d'ouverture retransmis à la télévision russe, sur fond d'inquiétudes de pays africains après la récente fin de l'accord sur l'exportation de céréales ukrainiennes en mer Noire.

La Russie a renforcé sa présence en Afrique

Ces dernières années, la Russie a cherché à renforcer ses liens avec l'Afrique, notamment via la présence du groupe paramilitaire Wagner.

Signe de cet intérêt, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a déjà effectué deux tournées sur le continent depuis le début de l'année, s'efforçant de l'attirer dans le camp de Moscou, dressé en rempart contre l'"impérialisme" et le "néocolonialisme" occidental.

Mais la rébellion avortée de Wagner en Russie fin juin aujourd'hui laisse planer un doute sur le futur de ses opérations sur le continent.

L'Ukraine sera également évoquée lors du sommet, vendredi lors d'un "déjeuner de travail entre Vladimir Poutine et un groupe de chefs d'Etat africains", a annoncé le Kremlin.

Le grand raout prévu à Saint-Pétersbourg intervient un mois avant le sommet des BRICS en Afrique du Sud, auquel le président russe, visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), a renoncé à se rendre, mettant fin à des mois de spéculations.

AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La mort d'Evgueni Prigojine change-t-elle les plans de la Russie en Afrique ?

Blinken accuse Moscou "d'agression" sur l'alimentation mondiale

NoComment. Le portrait de Kim Jong Un rejoint pour la 1ʳᵉ fois ceux de son père et grand-père