PUBLICITÉ

Pays-Bas : le cargo toujours en feu va être remorqué pour éviter une catastrophe écologique

L'incendie n'avait toujours pas été maîtrisé vendredi
L'incendie n'avait toujours pas été maîtrisé vendredi Tous droits réservés AP/AP
Tous droits réservés AP/AP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le feu couve toujours à bord du Fremantle Highway, ce cargo transportant plusieurs centaines de véhicules électriques. Le navire doit maintenant trouver un port de repli.

PUBLICITÉ

Afin d'empêcher une catastrophe écologique sans précédent au large des Pays-Bas, les autorités néerlandaises préparent une opération de remorquage pour déplacer un gigantesque cargo qui se consume depuis plus de trois jours après un incendie.

Le Fremantle Highway, un navire de 18 500 tonnes, a pris feu mardi soir et transporte près de 500 véhicules électriques. Pour l'instant il est stable, a déclaré dans un communiqué l'Institut national néerlandais pour la gestion des eaux (Rijkswaterstaat).

"Le navire est également toujours intact sous la ligne de flottaison et ne s'incline pas", a-t-il précisé.

Les sociétés de sauvetage et les autorités "ont maintenant commencé les préparatifs pour remorquer le cargo vers une zone plus à l'est que sa position actuelle", selon le Rijkswatersaat.

Ce nouvel emplacement temporaire est situé à "16 km au nord de l'île de Schiermonnikoog", à quelques dizaines de kilomètres de là où il se trouve actuellement. Il s'agit selon l'agence gouvernementale "d'une meilleure position de départ (...) qui correspond aux différents scénarios et aux conditions météorologiques attendues".

Le remorquage du navire devrait durer "entre 12 et 14 heures" et commencera probablement ce week-end. 

Les autorités espèrent ensuite parvenir à déplacer le Fremantle Highway vers un port à déterminer.

Patrimoine mondial de l'Unesco

Alors que l'incendie perdait en intensité, quatre secouristes sont parvenus, pour la première fois vendredi, à monter sur le cargo afin d'établir une connexion plus robuste avec le remorqueur, permettant de déplacer le navire plus facilement et de le garder sous contrôle.

"Nous restons encore ouverts à tous les scénarios", avait indiqué en début de soirée à l'AFP Lea Versteeg, porte-parole des garde-côtes.

Les opérations destinées à éteindre le feu avaient été suspendues jeudi afin d'éviter que le navire ne perde en stabilité en raison de la quantité d'eau entrant.

Le Fremantle Highway, battant pavillon panaméen, dérivait vers l'ouest. Mais les secours ont profité jeudi après-midi d'un changement de la direction du courant pour modifier sa trajectoire et éviter qu'il ne s'approche des chenaux de navigation, selon les garde-côtes.

Il se trouve actuellement à 23 kilomètres au nord des côtes de l'île de Terschelling, "entre les routes maritimes", selon les garde-côtes.

La compagnie de transport K Line qui affrétait le navire a indiqué vendredi à l'AFP que 3 783 voitures neuves, dont 498 véhicules électriques, se trouvaient à bord.

La cause de l'incendie, signalé pour la première fois mardi peu avant minuit n'a pas encore été rendue publique. Mais selon le propriétaire japonais du Fremantle Highway, le groupe Shoei Kisen Kaisha, cité par la NOS, l'une des voitures électriques qui se trouvaient à bord pourrait être à l'origine du feu qui a débuté peu après minuit dans la nuit de mardi à mercredi.

La télévision privée RTL Nederland a publié jeudi un enregistrement d'une conversation par transmission radio des équipes de secours, datant du début des opérations de sauvetage mercredi, dans laquelle l'un de leurs membres indique que l'incendie s'est déclaré "dans la batterie d'une voiture électrique".

Les îles de Terschelling, d'Ameland et de Schiermonnikoog à proximité Fremantle Highway font partie d'un ensemble de huit îles néerlandaises (dont cinq habitées) à cheval entre la mer des Wadden et la mer du Nord, au nord des Pays-Bas.

La mer des Wadden, qui longe une région côtière s'étendant des Pays-Bas au Danemark, a été déclarée patrimoine mondial de l'Unesco et possède une riche diversité de plus de 10 000 espèces aquatiques et terrestres.

Parmi les 23 membres d'équipage qui se trouvaient à bord et ont pu être évacués, un marin est mort - sur une embarcation de sauvetage, selon la NOS - et plusieurs autres ont été blessés. L'équipage vient d'Inde, selon l'agence de presse néerlandaise ANP.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cargo en feu au large des Pays-Bas : au moins un mort et plusieurs blessés

No Comment : la ville de Kharkiv de nouveau frappée par l'armée russe

Grèce : les habitants de Mati veulent obtenir justice, six ans après l'incendie meurtrier