EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Moscou ciblée par une nouvelle attaque de drones, un immeuble de bureaux endommagé

Immeuble endommagé par l'attaque de drone dans un quartier d'affaire à Moscou - 01.08.2023
Immeuble endommagé par l'attaque de drone dans un quartier d'affaire à Moscou - 01.08.2023 Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée ukrainienne a de nouveau visé le "Moscow city", un quartier d'affaires moscovite. L'essentiel de l'attaque a été déjouée par la Russie mais un immeuble a été partiellement touché.

PUBLICITÉ

La Russie a déjoué une nouvelle attaque ukrainienne de drones contre Moscou et sa région tôt mardi, ont déclaré les autorités russes, affirmant que l'un de ces engins a percuté un immeuble de bureaux d'un quartier d'affaires moscovite, déjà visé le week-end dernier.

Une tentative d'attaque nocturne de Kiev au moyen de "véhicules aériens sans pilote contre des infrastructures à Moscou et dans la région de Moscou a été déjouée", a déclaré le ministère russe de la Défense sur Telegram.

Un drone "a été neutralisé par (des moyens de) guerre électronique et, ayant perdu le contrôle, s'est écrasé sur le territoire" du quartier d'affaires de Moscou City, a ajouté la Défense russe.

Il "a percuté la même tour de la City (de Moscou) que la dernière fois", a déclaré le maire de la capitale Sergueï Sobianine sur Telegram. Dans la nuit de samedi à dimanche, plusieurs fenêtres de deux bâtiments de Moscou City, le plus important quartier d'affaires de la ville, avaient été soufflées après une attaque de drones ukrainiens, avait rapporté M. Sobianine.

"La façade au niveau du 21e étage a été endommagée, les vitres ont été brisées sur une surface de 150 m2. Il n'y a pas d'information au sujet de victimes", a déclaré l'élu au sujet de l'attaque de mardi, expliquant que les services d'urgence se trouvent sur place.

"Processus inévitable"

Selon l'agence de presse publique russe TASS, des débris de l'engin ont été retrouvés et vont être examinés.

Deux autres drones ont été détruits par la défense aérienne au-dessus du territoire des districts d'Odintsovo et Narofominsk, dans la région de Moscou, a par ailleurs indiqué le ministère de la Défense russe.

L'aéroport international Vnoukovo de Moscou a été temporairement fermé avant de retrouver son activité normale, a indiqué l'agence de presse publique TASS, citant les services d'urgence. Il avait également été brièvement fermé tôt dimanche lors de la précédente attaque de drones rapportée par Moscou.

Les attaques contre la capitale russe et ses environs, situés à environ 500 kilomètres de la frontière ukrainienne, étaient rares depuis le début du conflit en février 2022. Ces derniers mois toutefois, plusieurs incursions de drones ont visé Moscou, dont une contre le Kremlin en mai 2023.

Sans évoquer cette attaque, Kiev ayant pour habitude de ne pas revendiquer ses éventuelles opérations menées en Russie, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait noté dimanche que la "guerre" arrive "sur le territoire de la Russie, dans ses centres symboliques et ses bases militaires".

"C'est un processus inévitable, naturel et absolument juste", avait-il ajouté.

Six morts à Kryvyï Rig

Tôt lundi, Kryvyï Rig, la ville natale de M. Zelensky, située dans le centre de l'Ukraine, a été la cible de deux missiles russes.

L'un d'entre eux a détruit un pan entier d'un immeuble, faisant six morts, dont une fillette de 10 ans et sa mère, et 75 blessés, selon le responsable de l'administration militaire de cette cité, Oleksandr Vilkoul.

La Russie a dit multiplier les bombardements en Ukraine, tout en les justifiant.

"L'intensité des frappes sur les installations militaires ukrainiennes, y compris celles qui soutiennent ces actes terroristes, a augmenté en flèche", en réponse à de récentes attaques ayant pris pour cible le territoire russe, a affirmé lundi le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou dans une allocution en présence de responsables militaires.

Dans les territoires occupés par la Russie, des bombardements ukrainiens ont par ailleurs tué lundi quatre personnes et fait 10 blessés à Donetsk, bastion des séparatistes prorusses dans l'Est, selon les autorités pro-Moscou.

Une autre personne a péri dans des bombardements ukrainiens sur Gorlivka, près de Donetsk, et trois autres dans une frappe sur un village occupé de la région de Zaporijjia, qui a aussi fait 15 blessés, selon les autorités.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Céréales ukrainiennes : accord entre Kyiv et la Croatie pour contourner le blocus russe

Nouvelle attaque de drone ukrainien : "la guerre arrive" en Russie annonce le président Zelensky

Moscou expose du matériel militaire saisi en Ukraine