EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

41 morts dans un nouveau naufrage au large de l'île italienne de Lampedusa

De nombreuses embarcations chavirent en tentant la traversée de la Mer Méditerranée
De nombreuses embarcations chavirent en tentant la traversée de la Mer Méditerranée Tous droits réservés ITALIAN COASTGUARD
Tous droits réservés ITALIAN COASTGUARD
Par Euronews avec EFE
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon les rescapés, le bateau qui était parti de Sfax en Tunisie a chaviré après environ six heures de navigation à cause d'une grosse vague.

PUBLICITÉ

Un total de 41 personnes sont mortes dans un nouveau naufrage au large de l'île italienne de Lampedusa (sud de l'Italie), selon les témoignages de quatre survivants qui ont été secourus par les garde-côtes italiens, ont confirmé des sources de l'Organisation internationale pour les migrations de l'ONU (OIM).

Les rescapés, arrivés mercredi matin à Lampesusa, ont expliqué aux autorités que le bateau était parti de Sfax (Tunisie) et qu'après environ six heures de navigation, il avait chaviré à cause d'une grosse vague, faisant tomber les migrants, dont trois enfants, à la mer.

Les quatre survivants, deux hommes, une femme et un enfant originaires de Côte d'Ivoire et de Guinée Conakry, sont en état de choc. Après avoir été secourus en mer par un cargo, ils ont été transférés sur un patrouilleur des garde-côtes qui les a débarqués à Lampedusa, selon les médias locaux.

Seuls 15 des migrants, qui voyageaient dans une embarcation métallique précaire, portaient des gilets de sauvetage, mais ils se sont noyés malgré tout, ont ajouté les survivants dans leur récit au personnel de l'OIM qui travaille régulièrement sur l'île, le territoire italien le plus proche de l'Afrique.

Le bureau du procureur d'Agrigente a ouvert une enquête sur l'incident.

Selon les médias, les quatre rescapés ont été repérés mardi par un avion des garde-frontières européens Frontex.

Des patrouilleurs italiens sont partis à leur recherche et ont constaté à leur arrivée que les survivants avaient été secourus par le cargo, après quoi ils ont été emmenés par les garde-côtes à Lampedusa.

Plusieurs naufrages meurtriers

Deux autres naufrages au large de Lampedusa ont été signalés samedi dernier, dans lesquels 34 personnes ont trouvé la mort. Seuls trois corps ont pu être repêchés en raison de la mer agitée, et ce sont les 57 rescapés qui ont expliqué que leurs compagnons de voyage étaient tombés à l'eau.

Les débarquements se poursuivent à Lampedusa, où un centre d'accueil d'une capacité de 300 personnes était bondé de près de 2 500 personnes il y a deux jours.

Quelque 1 100 des 1 577 personnes présentes dans le centre devraient être transférées vers les villes siciliennes de Porto Empedocle et Augusta.

Selon les derniers chiffres du ministère italien de l'Intérieur, 92 000 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes depuis le début de l'année, soit plus du double des 42 640 débarqués au cours de la même période l'année dernière.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En moins de 48 heures, le navire Ocean Viking a porté assistance à 623 migrants en mer Méditerranée

Au moins six migrants afghans sont morts dans un nouveau naufrage dans la Manche

Sécheresse, canicule, désertification : la Sicile en première ligne face au réchauffement climatique