PUBLICITÉ

La CEDEAO cherche une solution à la crise au Niger

Des partisans du Président nigérien Mohamed Bazoum
Des partisans du Président nigérien Mohamed Bazoum Tous droits réservés Sophie Garcia/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Sophie Garcia/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La CEDEAO se réunit à nouveau à Abuja pour trouver une solution diplomatique à la crise au Niger. Le chef de l'ONU s'inquiète des conditions de détention du président Bazoum.

PUBLICITÉ

L'inquiétude grandit au Niger. Washington et le Secrétaire général de l'ONU se sont déclarés "très préoccupés" par l’état de santé de Mohamed Bazoum. Selon son ancien conseiller, le président nigérien renversé serait maintenu isolé, privé d'électricité et de médicaments... avec pour seule nourriture des pâtes et du riz non cuits.

Ce jeudi, les dirigeants des pays d’Afrique de l’Ouest opposés au coup d’État se réunissent à Abuja pour un sommet crucial, après l’échec de leur ultimatum aux militaires putschistes, qu’ils menaçaient d’un recours à la force s’ils ne restauraient pas l’ordre constitutionnel. Le président nigérian Bola Tinubu a assuré vouloir privilégier la voie diplomatique jusqu'au bout.

Fermés jusque là aux tentatives de négociations de la CEDEAO, les nouveaux maîtres du Niger ont pourtant rencontré et l’ex-émir nigérian Sanusi Lamido Sanusi pour une première tentative de médiation.

De leur côté, le Mali et le Burkina Faso ont affiché leur solidarité avec les putschistes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Niger : la CEDEAO annonce déployer des troupes pour "restaurer l’ordre constitutionnel"

Des troupes russes et américaines stationnées sur une même base militaire au Niger

Les premières troupes françaises quittent le Niger sous la pression de la junte militaire