Niger : la Cedeao ordonne le "déploiement de sa force en attente"

Réunion de la Cedao à Abuja le 4 août 2023
Réunion de la Cedao à Abuja le 4 août 2023 Tous droits réservés Chinedu Asadu/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Chinedu Asadu/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les dirigeants de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest ont ordonné jeudi le déploiement de la "force en attente" de l'organisation régionale pour restaurer l'ordre constitutionnel au Niger

PUBLICITÉ

L'organisation a ordonné "le déploiement de la force en attente de la Cedeao pour rétablir l'ordre constitutionnel au Niger", a déclaré le président de la Commission de la Cedeao, Omar Touray, à l'issue de ce sommet extraordinaire sur le Niger.

Il n'était pas immédiatement possible de déterminer ce que ce déploiement signifie concrètement pour le Niger.

Le président du Nigeria Bola Tinubu, à la tête de la Cedeao, avait affirmé avant la lecture des résolutions, espérer "parvenir à une résolution pacifique", ajoutant : "tout n'est pas perdu".

"Aucune option n'est exclue, y compris le recours à la force en dernier ressort. Si nous ne le faisons pas, personne d'autre ne le fera à notre place", a-t-il ajouté.

Le président de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, a lui affirmé à la presse avant son départ du sommet "que la Cedeao était intervenue par le passé au Liberia, en Sierra Leone, en Gambie et en Guinée-Bissau" lorsque l'ordre constitutionnel était menacé.

"Aujourd'hui, le Niger connaît une situation similaire et je tiens à dire que la Cedeao ne peut l'accepter", a-t-il ajouté.

"Nous avons essayé de dialoguer avec les putschistes au Niger, nous avons envoyé des délégations et de hautes personnalités (...) Mais ils gardent le président Bazoum en otage", a-t-il poursuivi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des troupes russes et américaines stationnées sur une même base militaire au Niger

Les premières troupes françaises quittent le Niger sous la pression de la junte militaire

Niger : l'ambassadeur de France Sylvain Itté a quitté Niamey