PUBLICITÉ

Kosovo : bras de fer entre le gouvernement et une groupe de télécommunications serbe

Locaux de l'opérateur de télécommunications MTS, filiale de Telekom Srbija.
Locaux de l'opérateur de télécommunications MTS, filiale de Telekom Srbija. Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'opérateur de télécommunications MTS, filiale de Telekom Srbija, conteste la décision des autorités kosovares de lui retirer sa licence d’exploitation.

PUBLICITÉ

Au Kosovo, l'opérateur de télécommunications MTS, filiale de Telekom Srbija, conteste la décision des autorités de lui retirer sa licence d’exploitation.

Le motif : un membre de la direction de la société possède un passeport serbe.

Un prétexte selon le PDG de Telekom Serbia, Vladimir Lucic, qui accuse les autorités kosovares de "faire pression sur l'entreprise" parce qu'elle vient de Serbie.

Le gouvernement kosovar, mené par le Premier ministre nationaliste de gauche Albin Kurti, s’est défendu en indiquant vouloir faire respecter les lois et les structures démocratiques du pays.

L’Union européenne se dit de son côté attentive à la situation alors que Kosovo a récemment déposé sa candidature d’adhésion.

Un chaîne de télévision privée aussi visée

Le ministère de l'Industrie et du Commerce a aussi récemment retiré la licence de Klan Kosova après avoir affirmé que les documents d'enregistrement de la chaîne étaient contraires à la constitution, car certaines villes mentionnées dans les documents sont répertoriées comme étant serbes et non kosovares.

Le gouvernement a maintenu la suspension, bien que la chaîne ait assuré qu'il s'agissait d'une erreur technique qu'elle était prête à corriger.

Mais la Cour économique de Pristina a finalement autorisé la Klan Kosova à poursuivre ses activités jusqu'à ce qu'une décision finale soit prise par le pouvoir judiciaire.

L'Association des journalistes du Kosovo a salué cette décision et a déclaré qu'elle espérait que la procédure à venir mettrait fin à "l'épisode du gouvernement visant à saper la liberté de la presse au Kosovo".

La chaîne de télévision, qui émet au Kosovo depuis 2009, fait partie du groupe Klan, qui possède d'autres chaînes dans les pays voisins tels que la Macédoine du Nord, le Monténégro et l'Albanie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : encore une bagarre au parlement du Kosovo

L'Albanie exhorte le Kosovo à accepter le plan européen

Au Kosovo, les tensions entre Serbes et Albanais ravivent d'anciennes plaies